• Top 100 dramas 86) Orthros No Inu (Jdrama)

    Orthros No Inu, de quoi ça parle ?

    Top 100 dramas 86) Orthros No Inu (Jdrama)

    D'un côté, Ryuzaki Shinji, une sombre personne, qui ne peut révéler aux autres sa vraie nature. En effet, il possède le pouvoir de guérir tous les maux et maladies d'un simple touché. De l'autre côté, nous avons Aoi Ryosuke, un jeune professeur de lycée, au cœur pur, qui possède le pouvoir de tuer une personne rien qu'en la touchant. Lorsque le "démon" rencontre "l'ange", un combat sans merci commence entre ces deux être opposés.

    La détective Hasabe Nagisa, se retrouve engrainée dans cette affaire, le jour où elle est témoin de l'existence de tels pouvoirs...

    Mon avis

    Orthros No Inu fait partie de ces dramas que l'on a tendance à oublier aujourd'hui quand des nouveaux arrivent à dramaland et qu'ils nous demandent des conseils de visionnages. D'un autre côté, il est loin d'être l'un des meilleurs et il n'est pas tellement populaire chez nous non plus donc, ça se comprend. En faite, je trouve ça super dommage car ONI est pour beaucoup de ceux qui l'on vu, un cas à part. On s'en rend compte très vite en lisant le résumé, ça promet beaucoup et surtout, on va avoir surement droit à une grosse part de psychologie dans cette affaire et c'est tout à fait le cas. Le génie ici, et ce qui fait que je suis loin de l'oublier, c'est le fait que le "méchant" ait le pouvoir de guérir et que le "gentil" ait le pouvoir de tuer. Forcément, ça va causer pas mal de problèmes et mettre un grand bazar dans la vie de nos trois personnages principaux.

    Ryuzaki Shinji est donc notre grand méchant qui ne peut que faire guérir les blessures et qui va essayer de forcer Aoi Ryosuke, notre gentil, à utiliser son pouvoir pour tuer. Tout est dans la psychologie des personnages et dans leurs relations. En faite, la série prend un malin plaisir de tout chambouler avec eux lorsque l'on pense avoir enfin saisie leurs comportements et celui que l'on croyait méchant ne l'est peut-être pas tant que ça, même si il reste un connard et ceux que l'on croyait gentils sont dans le même cas. Aoi Ryosuke nous montre qu'il n'est pas qu'un simple enseignant naïf et enjoué comme le drama veut nous le faire croire au début, non. Quand Ryuzaki lui propose de jouer selon ses règles, il accepte et il sait se montrer retord. Honnêtement, je me doutais dès le début qu'il avait un plan pour échapper à l'autre grand méchant du drama, le seul et l'unique vrai méchant en réalité. Je ne peux même pas vraiment vous dire qui c'est car ça vous spoilerez une bonne partie de l'histoire.

    Top 100 dramas 86) Orthros No Inu (Jdrama)

    Au milieu nous avons Hasebe Nagisa, une policière qui va se retrouver embarquer au centre de l'enquête qui concernera nos deux héros et en particulier les meurtres sans armes d'Aoi Ryosuke car comme elle le dit si bien "on ne peut pas mettre devant un jury un homme qui dit pouvoir tuer par un simple touché.". C'est là que réside tout le problème au début, Aoi est un homme bon qui tue simplement par le touché et qui veut se rendre à la police. Sauf que le médecin légiste ne peut pas prouver ses dires puisque les corps qu'elle doit étudier en retour sont dénués de blessures, propres et "beaux", selon ses termes. Il est alors impossible de le juger pour meurtre et c'est ce qui va le lancer à la poursuite de Ryuzaki, capable de guérir toutes les blessures et les maladies pour comprendre pourquoi eux deux sont différents des autres. Hasebe Nagisa devra donc comprendre par elle-même et avec l'aide de son équipe, comment ces meurtres sont possibles  tout en surveillant le comportement très ambiguë de Shinji sur son envie de faire le mal. Il y a également Shirakawa Kana, élève de Aoi, qui se retrouvera coincée dans cette guerre entre son professeur et Ryusaki. L'un veut la sauver à tout prix puisque toute l'histoire commence par elle par sa faute, l'autre veut s'en servir comme appas pour contrôler Aoi ce qui fonctionnera à merveille. Kana est le genre de personnage que l'on croit sans importance au début mais qui aura toute une storyline qui lui sera consacré et sa relation avec son professeur est juste celle que j'ai préféré dans le drama. Aoi se sent obligé de lui révéler certaines choses à son sujet pour l'éloigner de lui et Kana s'accroche désespérément à cette main qu'il lui tend quand même. Il y a une telle confiance entre eux que j'aurais même souhaité un début de romance car plus on avance dans le drama et plus on oublie la relation prof/élève qu'ils ont au début. Kana est suffisamment mature pour ça et son personnage est juste un de mes préférés tout court en faite.

    Top 100 dramas 86) Orthros No Inu (Jdrama)

    Nous avons bien sûr d'autres personnages qui apparaissent tout au long de la série mais ces quatre là plus "le grand méchant" et le médecin légiste, sont très certainement les plus importants dans le lot avec la candidate pour le poste de premier ministre qui pense se servir d'Aoi et de Ryuzaki comme pions (ce qui marche plus ou moins bien au début) et de la famille de Kumakiri Kenso.

    Si les personnages sont dans l'ensemble, assez bien travaillés et développés, il en est de même pour la réalisation du drama. On joue beaucoup entre les lumières sombres et mystérieuses, les couleurs symboliques comme le blanc pour les gentils et le noir pour les méchants et inversement quand le personnage d'Aoi prend un autre tournant et bien sûr, énormément de références dans la mise en scène sur la bible. Il fallait s'y attendre avec un tel sujet, la religion prend pas mal de place dans le scénario et la réalisation. Toute la dernière partie du drama est essentiellement centrée sur ce sujet là et la place que prennent alors Aoi et Shinji dans la communauté. Leurs pouvoirs rendus public rend fous les gens et on comprend alors que l'humanité n'est absolument pas prête à recevoir ce genre d'individu car effectivement, je pense que le comportement des citoyens lambdas se rapprocheraient pas mal de la folie qui traverse ceux qui apparaissent dans le drama. Ou alors, comme c'est aussi le cas ici, les politiciens s'en serviraient pour prendre le pouvoir sur le monde. Il y a beaucoup de questions sans réponses dans le scénario et c'est ce qui le rend justement si intéressant. Celle qui est au centre de toute, peut on se servir du bien pour faire le mal et le mal pour faire le bien ? Aoi tente vainement d'y répondre mais je pense que le drama est très loin de faire le tour des réponses successibles. 

    Il y a un autre côté de la réalisation que j'ai bien aimé, c'est que celle-ci possède des scènes réalisées façons dessin-animé. J'ai beaucoup apprécié le dessin qui était proposé, très bien fait avec un style assez original. Le mélange drama/animé est trop peu exploité et ici, il est remarquablement bien mené lorsqu'il est question de flashback car c'est lorsque le passé des personnages est dévoilé que le style de réalisation change. Aussi, ça rajoute inévitablement de l'originalité et ce n'est déjà pas ce qui en manquait de base. L'originalité est ce qui prime dans ce drama aussi bien par les personnages que par la qualité qui ressort visuellement.

    En revanche, je dois bien admettre une chose, le gros point négative du drama reste la fin. Je m'attendais tellement à ce qu'il y ait plus de morts que ça d'ailleurs, je voulais qu'il y ait plus de morts, pour moi, c'était la fin idéale avec la mise en couple entre deux personnages que je voulais absolument. En plus de ça, le fait que la majorité des personnages "méchants" retournent leurs vestes au dernier moment et veulent soudainement faire le bien de l'humanité sans avoir recourt à la corruption... Pour moi, ça sonnait beaucoup trop le Happy Ending à pleins nez alors qu'il y avait largement de quoi faire une bonne fin avec moins de rose et de bonnes humeurs. C'est franchement le genre de fin que je ne supporte pas et certains ne méritaient pas qu'on leur pardonne si facilement. Je sais pas moi, au moins un mort ou deux, et franchement une autre morale que celle servie par Aoi qui m'a personnellement, laissé sur le cul. Après tout ce qu'il a traversé, il nous sert une morale à deux balles sur ce qu'il veut faire plus tard et même la dernière scène, je ne suis pas sûr de l'avoir bien comprise comme il le fallait. Bref, c'est vraiment l'unique raison qui fait que ce drama ce retrouve si bas dans mon top 100 alors que tout le reste était très bien mené et qu'il mériterait d'être au moins dans les cinquante premiers. Donc, si vous n'avez pas peur d'être frustré par une fin, qui soit dit en passant, a ressue des avis très mitigés et dans l'ensemble, les gens qui l'ont regardé l'ont pas mal apprécié, alors lancez-vous car ce drama déborde d'originalités et qu'il pourrait très bien être votre prochain coup de cœur !

    L'OST

    Impossible de trouver la moindre vidéo valide sur le thème song du drama mais je vous donne quand même le nom de la chanson qui est donc interprétée par Takizawa Hideaki alias, l'acteur qui joue Ryuzaki Shinji. Oui ce sont souvent les acteurs dans les dramas qui chantent les chansons dans l'OST, histoire de montrer qu'ils savent faire plus que jouer la comédie. Cette chanson s'appelle donc Hikari Hitotsu et je vous donne quand même le lien vers un site qui vous propose le MV avec quelques extrais du drama dedans.

    Nous avons ensuite les chansons instrumentales que j'ai pu trouver sur youtube, à commencer par The Hole of Darkness qui est une chanson absolument sublime, reposante, qui n'a rien de joyeux, mais de toute façon, le drama en lui-même n'a rien de joyeux donc, ça colle en tout point avec l'ambiance sombre, mystérieuse et triste qui en dégage.

    Loin d'être plus joyeuse mais toujours aussi belle et entrainante, Mercy apporte aussi son lot d'émotions quand elle passe dans le drama. La seule vidéo que j'ai réussit à trouver sur youtube contient des extrais qui peuvent vous spoiler alors écoutez en fermant les yeux, ça sera mieux et d'autant plus agréable en plus.

    Et vous, connaissiez-vous ce drama ? Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé !


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :