• Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spécial Asie)

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

    C'est avec grand plaisir que je vous retrouve pour ce rendez-vous "souvenirs souvenirs" qui me permet de revenir sur les dramas que j'ai pu voir et mes coups de cœur musicaux datant de ces années-là. Aujourd'hui, focus sur les années 2004 et 2005. A partir de 2006, je ferais une année par une année car j'ai conscience que celui-ci est long avec la présentation des dramas et j'aimerais accorder plus de place à ma sélection musicale car je n'ai choisi que 3 titres ici pour ne pas abuser de votre patience. Sur ce, prenez-vous une bonne boisson fraiche ou une glace et c'est parti pour une bouffée de nostalgie. Voici les articles précédents pour les "Souvenirs souvenirs années 90années 2000 à 2001 et les années 2002 à 2003.

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

     

     

    Commençons par citer ceux dont je n'ai aucun souvenir ou trop peu pour que je puisse développer dessus aujourd'hui : Vampire Host, Sassy Girl Chun Hyang, Engine (je sens que je vais me faire attaquer par les fans de KimuTaku mais oui, je me souviens très mal de ce drama avec lui) et Anego (comme pour Engine, je m'en souviens très mal, voir pas du tout). Et donc, pour 2004, j'ai 4 dramas sur lesquels j'aimerais revenir vu que je n'ai toujours pas terminé Mars et que j'attends d'être dans le bon moment pour ça (je parle bien sûr de la version taïwanaise et tous ceux qui l'ont vu comprendront ce que je veux dire). Pour 2005, j'en ai 10 au compteur.

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

    ¤ Pride ****** // drama japonais drame/comédie romantique // avec Kimura Takuya/Takeuchi Yuko // 11 p

    Satonaka Halu est un joueur de hockey dans l'équipe des Scorpions dont il est capitaine. Et à cause de son engagement dans ce sport, il ne peut considérer l'amour que comme un jeu, aucune relation durable n'est envisageable sans risquer de blesser la femme qu'il aime.

    Murase Aki est quant à elle, une femme d'affaires qui passe la plupart de son temps à attendre que son fiancé revienne. Celui-ci l'a quitté deux ans plus tôt pour aller étudier l'architecture à l'étranger et, lui a promis qu'à son retour, ils se marieront.

    Halu et Aki sont opposés dans leur conception de l'amour mais malgré tout, décident de sortir ensemble en attendant que le petit ami d'Aki ne revienne. Mais leur relation est aussi la rencontre entre la rage de vaincre dans un sport violent et l'amour.

    J'ai complétement oublié que j'avais vu Pride car j'ignore pourquoi je n'avais pas mi ma liste Nautiljon à jour à ce moment là. C'est là raison pour laquelle cette affiche est à part. En plus il a fallut que ce soit celle-ci qui se trouve de côté... Oui je la trouve vraiment moche cette affiche. Certes, il y a Kimutaku dessus, mais il n'y est vraiment pas à son avantage je trouve. Bref, le fait est que j'ai été très mitigé par ce drama classique. Déjà parce que ça a très mal vieilli, ensuite, certains propos dans les dialogues qui ne passent plus aujourd'hui, en particulier la vision qu'a Halu sur l'amour et les femmes. J'ai fortement tiqué sur certaines répliques. Malgré tout, ce qui m'a permise de continuer jusqu'au bout, c'est le casting et l'alchimie entre les acteurs. Que soit le couple principal et le groupe d'ami, j'ai adoré l'ambiance et la proximité qui se ressentait à l'écran. C'est uniquement ça qui m'a fait rester car je voulais voir jusqu'où Halu et Aki allaient aller dans leur relation et comment ils allaient évoluer. Donc ce n'est pas forcément celui que je conseillerais le plus parmi tous ceux que je vais vous présenter ici, mais ça reste un bon classique à voir avec un casting formidable. 

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

    ¤ Orange Days ******// drama japonais romance/handicap // avec Tsumabuki Satoshi/Shibasaki Kou/Eita // 11 ep

    Kai Yuuki étudiant en dernière année s'apprête à rentrer dans la vie active. Il démarche auprès des grandes compagnies dans l'espoir de trouver un emploi stable de salaryman même si cela l'éloigne de son ambition de travailler à la réhabilitation de personnes handicapées. Alors qu'il revient d'un entretien d'embauche, il rencontre sur son campus une belle mais étrange violoniste, Sae Hagio, sourde et muette depuis 4 ans. S'engage alors une histoire d'amour et d'amitié difficile dans laquelle chacun va influencer la vie de l'autre. En toile de fond de cette histoire d'amour se dessinent les aventures de la Orange Society, la bande d'amis dont vont faire parti Kai et Sae et au sein de laquelle chacun essaie de préparer son futur à sa manière.

     On commence très fort avec un des tous premiers dramas que j'ai vu à mes débuts à dramaland. Celui-ci m'avait marqué car c'était la première fois que je voyais une série avec un des personnages principaux sourd et la présence des langues des signes à l'écran. Étant moi-même malentendante, j'avais appris la langue des signes il y a longtemps (que j'ai totalement oublié entres temps car je n'en ai jamais eu recours) et je me rappelle à quel point j'avais trouvé ça beau ces scènes de dialogues. Tout était magnifique dans ce drama, l'écriture des personnages, la justesse des acteurs, les messages du drama et oui, j'ai réussi à ne pas pleurer pendant mon visionnage mais c'était vraiment très émouvant et c'est un classique que je vous conseil à tous si vous ne l'avez pas encore vu. De plus, il me semble que c'est le drama qui m'a fait découvrir Eita à l'époque.

    ¤Love Contract ****** // drama taïwanais romance // avec Ariel Lin/Ray Chang/Mike He // 20 ep

    Xiao Feng est une jeune-fille très énergique et assez caractérielle, mais c'est aussi un véritable garçon manqué.
    Toutefois, même si elle apparait comme étant toujours de bonne humeur, Xiao Feng a un secret douloureux, quelque chose qui concerne son passé et qu'elle n'a jamais dites à personne... .
    Lors de son anniversaire, ces amis décident d'exaucer le souhait de Xiao Feng : trouver l'amour.
    Ils demandent alors à Ah Ken, un garçon de leur école, qui tente de remettre sur pied le club de natation, de signer un contrat : si il accepte de sortir avec Xiao Feng, ces derniers l'aideront à refaire vivre le club.
    Mais Xiao Feng, qui ignore tout de la situation, ne cesse de défier Ken et de lui jouer des sales tours. Toutefois, les 2 jeunes gens finissent par s'entendre et vont même jusqu'à tomber amoureux l'un de l'autre... .
    Cependant, au fil des épisodes, des faiblesses et des failles apparaissent progressivement chez chacun des personnages dont les réactions dérapent de plus en plus.

     A l'époque, j'avais lancé ce drama uniquement parce que Ariel Lin et Mike He étaient mes deux seuls références en terme d'acteurs taïwanais et que je m'étais dis que les deux ensembles ne pouvaient que rendre un truc cool. J'avais été assez déçu il me semble. Déjà parce que je voyais ce drama après It Started With a Kiss et que j'avais du mal à oublier l’alchimie du couple entre Ariel Lin et Joe Cheng et je sais pas... Il y avait quelque chose qui faisait que je n'arrivais pas à chiper le couple ensemble alors que techniquement Love Contact a été tourné avant. Ça plus le fait que ça se voyait que c'était leurs premiers rôles, qu'ils étaient souvent maladroits mais d'un autre côté, je me refuse de lui mettre qu'une étoile car je me souviens que je l'avais trouvé assez touchant parfois.

    ¤Full House ****** // drama coréen romance // avec Rain/Song Hye Kyo // 20 ep

    Han Ji-Eun est une écrivaine vivant seule dans une splendide maison construite par son père, baptisée "Full House".

    Un jour, un couple d'amis lui offre un voyage en Chine, mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que ses amis vont en profiter pour vendre sa maison et vider son compte en banque. C'est un certain Lee Young Jae, que Han Ji Eun rencontre dans l'avion pour aller en Chine, qui rachète sa maison. Cette personne est un acteur très célèbre pour ses films et ses rumeurs... Après quelques péripéties, Han Ji Eun revient chez elle et découvre que cet acteur arrogant est très bien installé. Le destin va les forcer à cohabiter ensemble...

    Non, je n'ai pas oublié de colorer les étoiles, c'est juste que pour moi, ce drama n'en vaut pas une seule. Je sais qu'il est extrêmement populaire chez nous mais dans mon cas, je l'ai vu l'année dernière et il m'a mise vraiment mal à l'aise. Ca a très mal vieilli pour commencer mais en plus, le scénario allait dans le pire des clichés et c'était très mal amené pour moi. Le pire restait les personnages dont je ne comprenais pas les décisions. A la limite, le couple secondaire était pour moi plus mature et "sauvait" un peu du reste. Vous vous souvenez de la fin ma chronique sur Move to Heaven ? Eh bien c'est typiquement quand je vois Full House que je suis vraiment contente de voir que les scénaristes abandonnent petit à petit ce genre de schéma scénaristique pour se tourner vers des comédies ou des romances plus originales, plus naturelles et sans personnages à la con (oui les meilleurs potes de Han Ji-Eun, c'est vous que je cible). Honnêtement Full House fait parti de ces dramas dont je ne comprends pas comment on peut encore l'apprécier en le voyant aujourd'hui. Comme on dit "chacun ses goûts".

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

    ¤Gokusen 2 ****** // school drama japonais // avec Nakama Yukie/Kamenashi Kazuya/Akanishi Jin // 10 ep

    Six mois se sont écoulés depuis que l'école Shirokin a fermé et les nouveaux élèves de Yamaguchi Kumiko, alias Yankumi, sont un peu trop jeunes pour elle.

    Heureusement l'école Kurogin fait appel à ses services. Yankumi y retrouvera le vice-principal Sawatari mais aussi des lycéens toujours aussi durs à apprivoiser. Elle s'efforcera de leur apprendre le sens de la vie, tout en prenant garde de bien cacher le fait qu'elle est l'héritière d'un clan de yakuzas.

     Malgré tout le mal que j'en dis sur cette saison qui pour moi, fait parti des pire suites que j'ai pu voir, il faut quand même avouer que le duo Akame m'a bien marqué ici et que même si ils étaient très maladroits dan leurs jeux, les élèves de Yankumi de cette saison pouvaient parfois se révéler touchants dans leurs conneries. Mais globalement, comme je le dis à chaque fois pour ce drama, contentez-vous de la première saison, les suites ne sont que les répliques exactes avec les mêmes profils entre les élèves et les même problématiques qui reviennent. Ah si et la chanson de Kame qui sert de générique qui est toujours aussi sublime. Mais malgré tout, ça reste un classique donc si parmi vos projets, vous avez envie de vous mettre aux classiques, celui-ci en fait parti même si ça n'est pas vers lui que je vous enverrez en priorité.

    ¤ Tiger & Dragon ****** // comédie japonaise // avec Nagase Tomoya/Okada Junichi // 11 ep

    L'histoire de Tiger & Dragon est tournée autour du Rakugo (entraînement verbal qui consiste à raconter des légendes japonaises comiques derrière lesquelles se cachent souvent une morale).
    Kotora (Nagase Tomoya) est un yakuza qui est chargé de récolter la dette (assez importante) d'un maître de Rakugo.
    Un jour, il assiste à une des réprésentation et sourit, ce qui est une première pour lui qui n'a jamais sourit depuis un évènement de son enfance.
    Il demande alors à ce maître de le prendre sous son aile afin de lui apprendre le Rakugo (en échange de la dette), il va entrer dans cette famille unie autour de cet art et rencontrer Ryuji (Okada Junichi) le fils aîné du maître qui s'est détourné du Rakugo alors qu'il était le meilleur.
    Kotora va apprendre auprès de Ryuji et tous deux vont devenir amis. ils vont cependant vite être confrontés à des problèmes qui touchent leur entourage et qu'ils devront tenter de les résoudre.

     Quand j'ai découvert Kisarazu Cat's Eye, qui reste le drama number one dans mon cœur et le seul drama que je suis prête à voir chaque année et toujours avec le même plaisir, quand j'ai vu Ikebukuro West Gate Park qui est longtemps resté mon deuxième drama préféré, quand j'ai su que les deux avaient le même scénariste, Kudo Kankuro, je m'étais mise en tête de regarder toute sa filmographie. J'en suis encore loin, mais j'avais lancé Tiger & Dragon uniquement pour cette raison. J'avoue, aussi pour le titre qui m'intriguait car forcément, il me faisait penser au titre du film "Tigre et dragon". Surtout que la thématique du drama ne me disait absolument rien car je n'y connais rien en théâtre traditionnel japonais. Non seulement, j'avais une fois de plus adoré le ton totalement décalé de Kudo Kankuro, le côté burlesque et l'ambiance unique que l'on retrouve dans tous ses dramas mais en plus, je découvrais un art théâtral que je ne connaissais absolument pas. Si vous aussi vous voulez être surprit par un thème très peu traité dans les dramas, je vous recommande chaudement ce drama et toute la filmographie de Kudo Kankuro.

    ¤ Devil Beside You ****** // comédie romantique // avec Mike He/Rainie Yang/Cai Pei Lin/KingOne // 14 ep

    Qi Yue (Rainie Yang) est folle amoureuse de Yuan Yi (KingOne), le capitaine de l'équipe de basket de son établissement. Le jour où elle se décide enfin à lui avouer son amour, elle s'arme de tout son courage et se poste à l'entrée du bâtiment principal afin de lui donner sa déclaration sous forme de lettre. Malheureusement, il ne fait même pas attention à elle et passe son chemin. Qi Yue se retrouve alors face à face avec Ahmon (Jiang Meng) (Mike He), fils du principal de l'établissement, connu pour être à la tête d'un gang.

    Qi Yue remarque quelques heures après qu'elle ne possède plus cette lettre. Ahmon a réussi à la récupérer et souhaite en faire profiter tout le monde avec des photocopies. S'en est trop pour la jeune femme qui rentre chez elle exténuée ; pour tomber sur sa mère, heureuse à l'idée de se remarier. L'heureux élu n'est autre que le principal de son université...

     Autant il ne me semble pas que Love Contact ait si mal vieilli que ça, même si il a effectivement vieilli mais alors Devil Beside You... On en parle du look des personnages et surtout, de la coupe de cheveux horrible de Mike He ?! Pas sûr que quiconque qui le regarde aujourd'hui puisse le prendre au sérieux. Je mets deux étoiles car je me rappelle avoir beaucoup apprécié l'alchimie entre le couple principal et que pour l'époque, on avait droit à de vrais baisés de la part de Mike He et de Rainie Yang, pas à des petits bisous ridicules qui donnaient l'impression que les acteurs avaient envies d'être n'importe où ailleurs que sur le plateau de tournage à ce moment-là. Bon après, ça reste une comédie romantique de l'époque avec tous les clichés possibles et imaginables et notamment un quatuor amoureux avec des quiproquos en veux tu en voila. Mais je me rappelle avoir passé un très bon moment quand même avec ce scénario sans prise de tête.

    ¤Dragon Zakura ****** // school drama japonais // avec Abe Hiroshi/Yamashita Tomohisa/Nagasawa Masami // 11 ep

    C'est le début de l'année scolaire au lycée Ryuuzan. La directrice annonce à tous les enseignants que l'école a fait faillite et qu'ils se retrouveront tous au chomage. Ryuuzan est le plus mauvais lycée de Tokyo, surnommé le lycée des cancres et personne ne veut plus financer les dettes.

    Sakuragi Kenji (Abe Hiroshi) est un avocat pour qui les affaires ne vont pas fort et qui traîne un passé de délinquant de la route derrière lui. C'est lui qui est envoyé à Ryuuzan pour officialiser la fermeture du lycée.
    Après avoir été froidement accueilli au lycée autant par l'équipe enseignante, au lieu de se contenter de fermer l'établissement, il lui vient une idée folle, celle d'envoyer 5 élèves à Todai (l'Université de Tokyo, la plus réputée du Japon) cette année, pour redresser la situation et redorer l'image du lycée.

    Ce drama raconte l'histoire de la classe prépa assez spéciale que Sakuragi a créée en vue de la préparation aux concours d'entrée de Todai.

    Je me rappelle avoir beaucoup aimé ce school drama et il me semble que c'était mon school drama préféré à l'époque (j'en voyais pas beaucoup et à ce moment, j'avais pas encore découvert les dramas coréens, c'était vraiment mes premiers mois à dramaland). C'est celui qui m'a fait découvrir Abe Hiroshi et déjà à l'époque, j'avais succombé devant lui et son charisme. En vrai, c'était plus lui qui m'intéressait que les acteurs élèves, même si il y avait Yamapi et que c'était pour lui que je l'avais lancé à la base. J'aimais beaucoup les élèves, les différents groupes, les problématiques soulevées par le dramas mais surtout, la manière très spéciale que les profs de cette classe avait d'enseigner. Je me rappelle qu' à l'époque, j'étais en 3ème et j'avais noté dans un coin de ma tête certaines méthodes qu'ils utilisaient pour travailler. Notamment pour l'anglais. En bref, je n'ai que des bons souvenirs de ce school drama.

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

    ¤It Started With a Kiss ****** // comédie romantique // avec Ariel Lin/Joe Cheng/ 30 ep

    Après deux années passées à être amoureuse de Jiang Zhi Shu, un génie au QI de 200, Yuan Xiang Qin décide de lui remettre une lettre d'amour dans laquelle elle lui exprime ses sentiments. Malheureusement pour elle, Zhi Shu ne daigne même pas la regarder et lui demande simplement si elle n'a rien d'autre à faire dans sa vie.

    Le soir même, la maison dans laquelle elle vient tout juste d'emménager avec son père, Yuan Ah Cai, s'écroule à la suite d'un tremblement de terre, et tous les deux se retrouvent sans toit. Heureusement, un ancien ami d'étude de Ah Cai, Jiang Ah Li qu'il avait perdu de vue leur propose son aide et les invite à habiter chez lui. Ils acceptent tous les deux, mais Xiang Qin ignore cependant que Jiang Ah Li n'est autre que le père de Jiang Zhi Shu ! À cause de tous ces évènements inattendus, Xiang Qin et Zhi Shu vont devoir vivre sous le même toit.

    Je sais que beaucoup lui préfère la version japonaise de 2013 et la version thaïlandaise, à juste raison, mais c'est le drama qui m'a fait découvrir Ariel Lin et apprécier les dramas taïwanais. Comme pour Hana Yori Dango, il a une place très spéciale dans mon cœur et j'aime bien le revoir de temps en temps contrairement à Hana Yori Dango pour lequel je préfère m'en tenir à mon premier visionnage et ma première impression car j'ai peur d'être déçue en le revoyant. Pour It Started With a Kiss, je sais pas c'est peut-être l'alchimie que j'adore entre Ariel Lin et Joe Cheng et pourtant, dieu sait que Zhi Shu est loin d'être mon personnage préféré et qu'il m'énerve beaucoup, de même que la connerie dont l'héroïne peut faire preuve mais il y a un truc qui fait que ça ne dérange pas de revoir les deux ensembles et les autres personnages. C'est pourtant une comédie de tout ce qu'il y a de plus basique mais elle fonctionne avec moi.

    ¤ Ichi Rittoru no Namida (ou One Litre of Tears) ****** // drame/romance/école // avec Sawajiri Erika/Nishikido Ryo/ 11 ep

    Aya Ikeuchi est une jeune fille de 15 ans vivant avec ses parents, son jeune frère et ses deux soeurs. Le jour de ses examens pour rentrer au lycée, elle s'endort dans le bus et rate son arrêt. Se réveillant un peu plus loin, elle court afin d'arriver à l'heure pour passer son examen. Elle fait alors la rencontre d'Haruto, un collégien devant lui aussi passer l'examen, qui la conduit au lycée sur son vélo.
    Après avoir réussit le test, Aya et Haruto se retrouvent dans la même classe. A ce moment tout semble aller pour le mieux pour Aya... Mais depuis quelques temps il lui arrive d'avoir des difficultés physiques. Cela se traduit parfois par des pertes d'équilibre ou l'impossibilité de bouger une partie de son corps. Il lui arrive aussi de soudainement lâcher un objet qu'elle a en main.
    Après s'être blessée au menton en tombant, elle est transportée à l'hôpital où elle subie des examens. Il s'avère qu'Aya souffre d'une maladie incurable. Cette maladie est dû aux cellules nerveuses du cerveau qui se détériorent progressivement, jusqu'à disparaître. Cela provoque à la longue une impossibilité de se mouvoir et de communiquer, mais n'affecte pas la compréhension.
    Comment Aya va t-elle vivre avec sa maladie ? Comment va réagir sa famille ? Comment va évoluer la relation entre Aya et Haruto ?

    Scénario tiré d'une histoire vraie !

    Je précise le titre en anglais car je sais que beaucoup le connaissent davantage sous celui-ci. Ah ce drama... Qui n'a pas pleuré devant ? Moi... Oui j'ai réussi à me retenir ici mais faut dire que le tout premier drama pour lequel j'ai pleuré, c'était Koizora car je pleurais jamais à l'époque devant les films, les séries ou les livres. One Litre of Tears, c'est un drama qui fait grandir, qui fait réfléchir, qui nous fait prendre conscience à quel point notre entourage peut être bénéfique pour les gens autour de nous. C'est triste, c'est beau, c'est touchant, on pleure et on rit à la fois devant ce magnifique drama et le casting est d'une justesse exemplaire ! J'aimerais beaucoup le revoir mais j'attends d'être dans le bon mood pour ça.

    ¤Nobuta wo Produce ****** // avec Kamenashi Kazuya/Yamashita Tomohisa/Horikita Maki // 10 ep

    Shuuji est le lycéen populaire de base. Tout le monde l'aime, il est sympa, gentil et toujours là quand on a besoin de lui. Ca, c'est son apparence extérieure. En fait, il est assez hypocrite, égoïste, et se sent supérieur aux autres.
    Akira, un élève de la classe de Shuuji, est quant à lui une personne qui n'a pas vraiment d'ami. Il est un peu à l'ouest, un peu simplet et donne l'impression d'être tout le temps bourré. A côté de ça, il est gentil et attachant. Il pense être l'ami de Shuuji, mais ce n'est pas réciproque.
    Un jour, une nouvelle élève, Nobuko, arrive dans la classe. Elle est complètement renfermée, et très timide. Elle devient très rapidement le souffre-douleur de la classe. Shuuji et Akira ayant un peu pitié d'elle décident de la "produire" et d'en faire la fille la plus populaire du lycée.

    Je sais que ce drama est très populaire et très apprécié, mais pour ma part, je le trouve plutôt quelconque. Certes il y a des moments assez drôle et le duo Kame/Yamapi fonctionne à merveille ici mais pour autant, ça n'est pas la comédie la plus drôle et sympathique que j'ai pu voir. Faut dire que durant un temps, je le confondais toujours avec Yamato Nadeshiko Shichi Henge car par rapport à leurs dates de sorties, je les ai vu assez tardivement et les deux traitent du même thème avec Kame qui joue le même type de personnage. Je lui mets quand même la moitié des étoiles car j'avais apprécié mon visionnage sans pour autant comprendre son succès chez nous à l'époque. Je veux dire, en dehors des présences de Kame et de yamapi.

    ¤ Hana Yori Dango ****** // school drama/romance // avec Inoue Mao/Matsumoto Jun /Shun Oguri // 9 ep

    Une jeune lycéenne de 16 ans, Tsukushi Makino se retrouve dans le célèbre lycée privé Eïtoku où se retrouvent les jeunes gens les plus "friqués" du pays. Le seul problème de Tsukushi est qu'elle provient d'un milieu plus que modeste, ce qui va lui attirer les foudres d'un des membres du F4, Tsukasa Dômyôji. Le F4 est une bande de quatre garçons riches qui font régner la terreur dans ce lycée en distribuant des "cartons rouges" aux élèves qui ont le malheur de ne pas leur plaire. Tsukushi va donc se retrouver persécutée par tout le lycée qui soutient ardemment le F4. Elle décide de tenir tête et déclare alors la guerre au F4 et particulièrement au chef du groupe, Tsukasa Dômyôji...

    Oui je suis raisonnable, je ne lui mets pas 6 étoiles car je sais qu'il ne les vaut pas et que je ne suis pas objective en lui mettant 5 étoiles mais dans mon cœur il les mérite. Vous le savez très certainement maintenant, il s'agit de mon tout premier drama et la cause pour laquelle j'en suis là aujourd'hui, avec mes près de 500 dramas vus en 12 ans. Mon tout premier coup de cœur, mon tout premier bisho avec MatsuJun, mon tout premier coup de foudre pour un acteur avec Matsujun, mon introduction à Arashi et la découverte d'un monde dans lequel je m'apprête à me perdre corps et âme ! Vous comprenez pourquoi je redoute tant un revisionnage de ce drama aujourd'hui ? Alors que j'ai adoré Meteor Garden 2018 et que j'ai juste hâte de voir F4 Thaïland ? Bon je ne fais pas partie des adepte de la version coréenne car je trouve le jeu d'acteur insupportable, du moins l'actrice principale est insupportable dedans et que la seule chose que j'aime dans Boys Before Flowers, c'est l'évolution du couple Chu Ga Eul/So Yi Jeong. Bref, hana Yori Dango a été le premier drama pour beaucoup d'entre nous et reste un classique à voir absolument.

    ¤ Ko One ****** // school drama/fantastique // avec Aaron Yan/Calvin Chen/Danson Tang/Jiro Wang // 21 ep

    L'histoire se déroule au sein de KO One, une classe qui rassemble tous les rebelles et cas désespérés que tous les autres lycées ont jetés et ne veulent plus prendre en charge. Cette bande très soudée a pour leader Da Dong, avec à ses côtés Ya Se et Xiao Yu, qui seraient tous deux prêts a mourir pour lui. L'arrivée d'un nouvel élève, Lex, garçon gentil et serviable mais qui semble cacher derrière ce masque une identité bien différente et bien moins innocente, va bouleverser la "paisible" vie de KO One.

    Nop, là aussi je n'ai pas oublié de colorer les étoiles. En vérité, je préférerais oublier ce... truc... J'aurais préféré me souvenir de Engine et pas de cette chose qui m'a donné des cauchemars tellement c'était raté. Vous connaissez mon amour pour Aaron Yan et si j'ai lancé Ko One, c'était parce que j'avais cette réaction tout à fait stupide de tomber amoureuse de lui à chaque fois que je le voyais entres temps... Oui je sais, il a avoué il y a plusieurs années maintenant son homosexualité, je sais... mais j'y peux rien si il m'attire autant moi. Bref, je lui en veux toujours d'avoir jouer dans ce truc et de m'avoir fait visionner ça pour lui. Et même lui d'ailleurs, il n'arrive pas à remonter le niveau de ce qui est pour moi, le pire drama que j'ai pu voir à ce jour. Pourtant, tout l'univers fantastique autours de l'histoire aurait pu être intéressante mais nop... Et le pire, c'est que vu le nombre de suite qu'il y a, je suppose que ça avait plutôt bien marché l'époque en Thaïlande Bref, passons à la musique...

    Souvenirs souvenirs... Années 2004 à 2005 (spéciale Asie)

     

     

    L'article étant déjà bien long, on ne va pas trop s'attarder côté musique et je vais me limiter à 3 titres qui sont sortis en 2004 et en 2005. Un titre japonais, un coréen et un chinois.

    Miyavi - Are You Ready To Rock (Jrock)

    On commence avec Miyavi, l'un des tous premiers chanteurs de JRock que j'ai connu. Heureusement, je n'ai pas eu à le connaître pendant sa période de Visual Kei car sinon, je pense que j'aurais tout de suite laissé tomber avec lui. Oui le Visual Kei n'a jamais été mon truc. Donc Miyavi est l'un des premiers chanteurs japonais que j'ai découvert et j'ai tout de suite adhéré à son univers et à son génie de la guitare. J'ai un de ses album à la maison, un double CD+DVD du concert car il était moins cher que le CD normal et je n'allait pas m'en plaindre. Je crois que c'est The Others et c'est l'un des concerts que je regarde le plus car même mes parents adhèrent à son univers musical, pas à tout et moi aussi, je n'aime pas tout ce qu'il a sorti, mais la majorité des titres oui donc, j'en profite. Si vous voulez découvrir le rock japonais, Miyavi est l'un de ces artistes cultes à écouter en priorité.  

    Shinhwa - Brand New (kpop)

    On continu avec l'un des classiques de la kpop qui fait parti de ces premiers titres que j'ai découvert et qui m'a fait aimer cet univers. A l'instar des DBSK, Shinhwa fait parti de ces rares groupes qui ont été créé entre la première et la deuxième génération de Kpop et qui, existent toujours aujourd'hui encore. D'ailleurs, il me semble que se sont les seuls mais n'étant pas sûr, je préfère ne rien confirmer. A l'époque où j'ai découvert la kpop en 2008, comme DBSK, c'était difficile de passer à côté d'eux et le premier titre que j'ai découvert est celui-ci. J'adore l'ambiance musicale et le clip. Ca me rend assez nostalgique des sons des années 2000 que j'écoutais avec mon MP4 dans la voiture ou dans ma chambre et où je dansais toute seule de mon côté. Certes, ça a vieilli mais c'est ce côté années 2000 qui justement, m'attire toujours autant quand il m'arrive de réécouter et de revoir ce MV. 

    Rainie Yang - Bu Jian (Cpop)

    Et on termine par un titre joyeux avec Rainie Yang parce qu'il fallait bien que je mette au moins une chanteuse dans ma sélection. J'ai toujours aimé Rainie Yang d'aussi loin que je me souvienne. Encore une fois, je n'aime pas forcément tout ce qu'elle fait mais je l'ai découverte dans le drama Devil Besid You et depuis, j'aime bien suivre son évolution aussi bien en tant qu'actrice qu'en tant que chanteuse. J'aurais pu choisir n'importe quel titre de 2004 ou de 2005 mais je voulais quelque joyeux pour conclure. 

    Et pour vous ? Quels sont les dramas et les chansons de 2004 et de 2005 qui vous ont marqué ?

    « PAL été 2021 journal de visionnages février/mars/avril/mai/juin 2021 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Juin à 11:51

    J'adore le concept de l'article ! Ca m'a fait remonter le temps !!! =)

    Pride : une jolie histoire avec de bons acteurs =)

    Toujours pas vu orange days... oops ^^

    Love contract bouaaaaaaaaaaarrrkkk une horreur ce drama ^^

    Plutot daccord avec toi et full house, qui a pourtant été vu pour ma part à l'époque.... ^_^

    Je sais meme pas si j'ai vu gokusen 2, le 1 ne m'avait pas emballé + que ça

    tiger & dragon pas vu

    seul 2 petites histoires pour devil besides you ? roooooh t sevère ! c leur kitchitude déjà de l'époque qui rend le truc phénoménal ! haha

    dragon zakura : mon school drama préf =)

    iswak : pas mon truc ^^ et aucune version, l'histoire est pas ouf pour moi, mais j'aime bien les acteurs ^^

    1litre of tears : t'as réussi à pas pleurer devant ce drama O_O mais mais mais, es-tu humaines ? as tu pleuré devant le tombeau des lucioles ???

    pour nobuta wo produce, je comprends totalement le coté quelconque, mais j'ai trop aimé :D haha kon-kon

    hana yori dangoooooooo : ce drama !!! hahaa bon javais bien aimé mais sans plus ^^ omg pas taper :D

    ko one : jamais entendu parler mdr

     

    big up a rainie <3

     

    hate de voir tes prochains articles du genre =)

     

     

     

      • Mardi 29 Juin à 12:33

        Ah ah je n'ai pas encore vu le tombeau des lucioles justement parce que je sais qu'il fait pleurer et que j'attends d'être dans le bon mood pour ça. Pour tout te dire, le premier drama pour lequel j'ai pleuré, c'était Koizora et avant lui, je n'avais jamais pleuré devant le moindre film/série/livre. 

        Merci, au cas où, tu as les articles des années précédentes dans l'intro si tu ne les a pas encore lu et je pense rédiger celui de 2006 vers août-fin août. ^^

        Et bien sûr, je te conseil vivement Orange Days et tiger & dragon pour les prochains "rattrapages dramas".^^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :