• Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    Ecrit par Deborah E. Harkness // fantastique/science/romance // éditions le livre de poche // sorti en 2012 // 840 pages

    Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782.
    Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont.
    Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au cœur de la tourmente.

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    Ce livre était dans ma wishlist sur Babelio depuis la création de mon compte, c'est-à-dire 2018 et j'ai profité d'une commande sur Rakuten en début d'année pour enfin me le procurer. Lorsque Kimi, de la chaîne booktube Kimicollection a présenté ce livre dans l'un de ses bookhaul, je lui ais envoyé un message pour lui dire que je le possédais également et que l'on pouvait se faire une lecture commune ensemble. En deux en trois mouvements, on s'est organisé ça sur Insta et on devait lire 6 chapitres par jour. Bon... Vous vous en doutez, tout ne s'est pas passé comme prévu et chacune avons prit un certain retard sur notre lecture et de se fait, la lecture commune s'est transmet en "chacune lit à son rythme". Néanmoins, pendant nos échanges, nous étions plus ou moins sur la même longueur d'onde sur nos avis respectifs même si finalement, pour Kimi, il me semble que c'est un presque coup de cœur tandis que pour moi, j'ai aimé mais sans plus.

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    Commençons par les points négatifs pour finir sur le positif voulez-vous ? Tout d'abord, le début est long, très long. J'ai cru plus d'une fois que j'allais abandonner tellement il ne se passait rien. Clairement, même si ça parle de vampires et de démons, ne pensez pas commencer ce livre pour y trouver de l'action. Il y a beaucoup de descriptions et en soit, ce n'est pas ce qui m'a dérangé car je suis parvenue à rentrer sans mal dans l'ambiance gotique et sombre de l'histoire. Non ce qui m'a davantage dérangé, c'est le rythme de lecture imposé par l'autrice. Il faut attendre au moins 200 pages avant qu'il y ait de l'action, tout le reste sert uniquement à décrire l'univers, les lieux, la mythologie et les personnages. On peut le dire, l'autrice prend son temps.

    De plus, je crois qu'il y avait quelques problèmes de traductions avec certaines phrases bizarrement tournées, notamment dans les répliques de Matthew. Pour Kimi, ça ne l'a pas trop dérangé car pour elle, cela s'expliquait à cause de l'âge de Matthew qui est un vampire vivant depuis l'époque de Clovis. Certes, il a un langage assez spécial, mais pour moi, certaines phrases n'avaient pas vraiment de sens à être traduits aussi maladroitement. Donc, je ne sais pas si c'est dû à la plume de l'autrice, au traducteur ou si Kimi a raison mais cela rendait les dialogues pas très fluides et pas très naturels non plus de mon point de vue.

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    Pour les points positifs en revanche, ils sont plus nombreux et expliquent pourquoi j'ai quand même envie de lire la suite. Tout d'abord, ma plus grosse surprise dès le début de ma lecture : la place importante de la science dans la trame de l'histoire. On sent les recherches de l'autrice et Matthew et son fils étant des scientifiques, ils cherchent à comprendre comment vont évoluer les races des vampires, des humains, sorcières... dans les années-siècles à venir et à cela, Diana doit y jouer un rôle cruciale vous vous en doutez. Pour ça, la façon de l'autrice de jouer avec les codes mythologiques et scientifiques était vraiment bien trouvé et parfois relevait à du génie dans certaines trouvailles même si c'était des fois tiré par les cheveux mais j'ai adoré le juste milieu entre les deux domaines. 

    J'ai aussi eu un faible pour certains personnages bien sûr et notamment Isabel que j'ai hâte de retrouver par la suite. J'ai été très agréablement surprise d'y retrouver des romances LGBT et notamment une romance lesbienne entre deux personnages assez importants dans l'histoire. Ce n'est pas du tout annoncé dans le résumé ou sur la quatrième de couverture et je trouve ça vraiment cool car nous ne sommes parfois absolument pas au courant qu'une romance hétéro est présente dans une histoire donc, pourquoi cela serait le cas pour les romances LGBT ? D'autant que c'était traité de manière très naturelle et j'ai beaucoup apprécié cet aspect. J'ai aussi adoré la place de la romance entre Diana et Matthew et la façon dont elle évolue ainsi que la place que prendra cette relation dans la trame de l'histoire. En soit, les relations étaient très bien traités de manière générale.

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    J'ai adoré la place de la maison de la tante de Diana et pour moi, c'était un personnage à part entière. Je pense que j'aurais adoré vivre dans cette maison, avec les fantômes des ancêtres de Diana et notamment la grand-mère qui m' fait beaucoup rire. D'ailleurs parlons-en de l'humour ! Dans une histoire aussi sombre, j'ai trouvé qu'il était très bien dosé, tout comme l'humour noir. Certaines répliques m'ont vraiment fait rire, tout comme certaines rencontres. Mais ce n'est pas la seule chose qui m'est marqué dans la façon qu'avait l'autrice de donner vie à ses personnages. La place de la philosophie mais aussi certaines répliques des personnages m'ont également beaucoup plu et touché. Je n'ai pas pour habitude d'écrire dans mes livres, mais là, si j'avais eu un crayon entre les mains, j'aurais pu souligner certains passages qui m'ont vraiment marqué malgré les problèmes de fluidité et de rythme relevés plus haut.

    En soit, malgré quelques couaques, c'est vraiment une lecture qui m'a davantage plu que déçu et dont j'ai hâte de découvrir le tome 2 qui sera sûrement ce qui me permettra de décidé à poursuivre ou pas cette saga. Et oui, malgré mes sentiments mitigés un peu tout du long de ma lecture, la fin du tome 1 m'a suffisamment hypé  pour me donner envie de me procurer la suite. 

    Chronique livres Le livre perdu des sortilèges tome 1

    15/20

    Et vous ? Que pensez-vous de ce livre ?


    3 commentaires
  • Bilan lecture février/mars/avril/mai/juin 2021

    Bien le bonjour, on se retrouve aujourd'hui pour le bilan lecture qui regroupe février, mars, avril, mai et juin. C'est aussi le premier article de la semaine bloganniversaire puisque oui, le blog aura 4 ans dimanche 25 juillet. Alors, j'ai complètement zappé d'écrire un article hier et donc, il n'y aura que 6 articles cette année. Pour l'année prochaine qui sera les 5 ans du blog, j'aimerais bien sûr, marquer le coup et pour cela, j'attends votre participation dans les commentaires pour me suggérer des idées. Ca peut être n'importe quoi, une rencontre IRL, des jeux, des concours... Bref, n'hésitez pas à proposer les idées les plus farfelues que vous ayez.

    Sur ce, je vous laisse avec ce bilan lecture et comme d'habitude, j'attends vos retours dans les commentaires.

     

    Bilan lecture février/mars/avril/mai/juin 2021

     

     

     

    Bilan lecture février/mars/avril/mai/juin 2021

    ¤ Les douze royaumes Tome 1 ****** écrit par Fuyumi Ono // fantasy japonais // éditions Milan // sorti en 2007 // 315 pages

    Par-delà l'ombre de la lune, un monde extraordinaire
    Attend d'être découvert : le monde des 12 royaumes.
    Un monde peuplé de créatures fantastiques
    Et où chaque être a sa place. Un monde régi par
    Douze rois, chargés de faire régner la loi et la justice.
    Qu'un seul d'entre eux renie son destin,
    Et l'harmonie sacrée des douze royaumes sera rompue.
    Viendra alors l'heure du chaos...

    « Je vous ai cherchée longtemps... » Qui est cet inconnu qui vient s'agenouiller devant Yôko, en plein lycée ? La jeune fille n'a pas le temps de s'interroger : la voilà entraînée dans un autre monde, poursuivie par une horde de créatures monstrueuses. Commence alors pour Yôko un long voyage au cœur des 12 royaumes. Un voyage au bout des ténèbres, au bout d'elle-même...

     Voici un des livres les plus vieux de ma PAL. Je dois l'avoir depuis une éternité dans ma bibliothèque et je me suis enfin décidé de le sortir pour le Cold Winter Challenge. J'ai bien aimé mais sans plus. Ce n'est pas un coup de cœur mais pourtant, j'ai quand même envie de laisser sa chance au tome 2 et celui-ci ne le fait pas non plus, eh bien tant pis. Les douze royaumes avait eu un immense succès à l'époque où il a été traduit, notamment parce que c'était aussi l'âge d'or du succès manga en France. Il y avait un tel engouement autour de la culture japonaise que forcément, une saga fantasy japonaise sortie à ce moment-là ne pouvait que faire parler d'elle. Moi-même j'avais été happé par son univers et malheureusement, cet intérêt a quelque peu disparu avec le temps. J'étais prête à vendre mon exemplaire et je m'étais dit "ok si je ne le sort pas cet hiver, je ne le lirais sans doute jamais". Finalement, j'ai donc bien aimé le monde de l'auteur, j'ai trouvé l'héroïne plutôt sympa mais c'est surtout l'enjeux de sa quête qui m'a plu et c'est pour cela que je veux laisser une chance au tome 2 mais je ne suis pas plus fan que ça du reste.

    ¤ La voleuse de livre ****** écrit par Markus Zusak // historique/fantastique Australie // éditions PKJ // sorti en 2017 // 640 pages

    Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenu.

    Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret...

    Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : MERYEM

    Voici un classique à lire absolument aussi bien pour un public young adult qu'adulte. J'ai adoré même si ce n'est pas un coup de cœur pour autant. Le personnage de la mort, comme souvent lorsqu'elle intervient dans un récit maintenant que j'y pense, est très touchant. On comprend sans mal ses sentiments, ce qu'elle ressent pendant cette seconde guerre mondiale et pourquoi cette petite fille l'intéresse autant. La fin est aussi très touchante et finalement, j'aime beaucoup l conclusion aussi bien de leur relation, que la morale dont elle fait part à travers. Voici le genre de roman que j'aurais beaucoup aimé étudier au lycée. Si vous ne l'avez pas encore lu, c'est vraiment un classique de la littérature young adult à lire et qui prouve avec brio que non, les livres destinés au public ado ne sont pas tous nuls avec pleins de clichés comme pourrait le croire certains.  

    ¤ Magic Charly Tome 1 ****** écrit par Audrey Alwett // fantastique/fantasy française // éditions Gallimard // sorti en 2019 // 416 pages

    Charly Vernier découvre que sa grand-mère était magicienne. Mais un mystérieux voleur de mémoire, le Cavalier, l'a dépouillée de ses souvenirs et cherche à s'emparer de la source ultime de la magie. Pour la sauver, Charly, aidé par Maître Lin et par son amie Sapotille, n'a d'autre choix que de devenir apprenti magicien.

     Ce fut vraiment une excellente lecture pour moi. A la fois pleine d'aventures, mais aussi avec un univers riche en mythologie, qui en profite pour évoquer les discriminations, les problèmes parfois politiques, les relations intergénérationnelles, le racisme... Bref en 416 pages, on a pas le temps de s'ennuyer et si ça nous rappelle sans mal Harry Potter, c'est aussi très différent. Il y a un côté plus jeunesse, qui plus facile à lire pour un jeune public et surtout, chose rare, le héros et un héros de couleur noire. Oui cette aventure aborde aussi la mixité à travers cette amitié (et sûrement plus ensuite) entre Charly et Sapotille mais aussi la confiance entre Maître Lin et ses deux apprentis très différents. De plus, la plume de l'autrice est aussi très fluide, facile à lire et qui se prête très bien à cet univers. J'ai donc très hâte de lire le tome 2. 

    ¤ Miss Preregrine et les enfants particuliers Tome 1 ****** // écrit par Ransom Riggs // fantastique/voyage temporelle américain // éditions le livre de poche // sorti en 2016 // 448 pages

    Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres".
    Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

    Je reste très mitigée sur ce premier tome et il me semble que c'est le cas pour beaucoup de gens qui l'on lu. C'est tout à fait le genre de saga où il ne faut pas se fier uniquement au tome 1 qui est typiquement un tome introductif. C'est pourquoi, je veux quand même lire le tome 2, voir le tome 3 et si le tome 3 ne me plait toujours pas, je laisserais tomber. Ce qui serait dommage car c'est typiquement le genre de récit qui me plait avec les voyages dans le temps et j'ai envie de voir les personnages évoluer. Bon la relation amoureuse entre Jacob et une des résidentes de l'orphelinat est trop étrange pour moi quand on connait le passé de celle-ci et pour le moment, je n'y adhère pas du tout mais à voir comment ça va évoluer. Bien sûr, il y a aussi toutes les intrigues que l'auteur a introduit ici qui me tarde de résoudre. Donc oui, pour moi, c'est une saga qui doit encore faire ses preuves.

    ¤ Le faiseur de rêve tome 1 ****** // écrit par Laini Taylor // Fantasy oriental américaine // éditions pole fiction // sorti en 2020 // 736 pages

    Depuis la bibliothèque du royaume de Zosma, Lazlo Lestrange tente de percer les mystères de désolation, la ville oubliée. Quand des guerriers lancent une expédition vers la Cité mythique, le jeune homme n'hésite pas à les suivre. Mais est-il prêt à affronter les ombres du passé ? Et qui est la déesse à la peau bleue qui apparaît dans ses rêves ?

     Eh oui, Kimi, si tu passes par là, je suis désolée mais ce ne fut pas un coup de cœur pour moi. Il manquait un petit quelque chose pour que ça marche pour moi. Lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Kimicollection avec sa communauté, ce fut vraiment une très belle expérience, avec tout le monde qui donnait son avis très justement, sans débordement et ce fut vraiment agréable. Même si ce n'est pas un coup de cœur, en revanche, j'ai tout de même adoré l'ambiance générale, les personnages et là où beaucoup ont eu du mal avec la lenteur du début, pour moi, ça m'a vraiment permit de rentrer pleinement dans l'univers de l'autrice. Grâce à son style d'écriture, je visualisais de suite ses descriptions dans ma tête et moi, lorsque ça me fait ça, c'est gagné, je sais que je vais accrocher. J'ai adoré les personnages et les relations qui se forment petit à petit, notamment, celle entre Lazlo et Thyon Nero, dont j'espère voir un rapprochement dans le tome 2 pour une bromance digne de ce nom. Les personnages féminins ne sont pas en reste bien sûr et la façon dont l'histoire d'amour se construit et évolue petit à petit, en comprenant à la fin qui ils sont tous les deux, c'était très bien pensée pour moi. Donc un grand merci à Kimi pour m'avoir fait découvrir cet univers.

    Bilan lecture février/mars/avril/mai/juin 2021

     

     

    La Ville sans vent, tome 1 par Devillepoix

    ¤ La ville sans vent tome 1 ****** // écrit par Éléonore Devillepoix // fantasy française // éditions Gallimard jeunesse // sorti en 2020 // 448 pages

    A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
    Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
    Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu.
    Lui a un avenir. Elle un passé.
    Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

     Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de terminer cette lecture en hiver et entre temps, j'avais envie de lire d'autres choses. Donc je compte reprendre entièrement cette lecture l'hiver prochain pour enchaîner avec le tome deux car j'avais adoré le début de ce que j'ai lu et cette ambiance mystérieuse. J'ai hâte de voir les aboutissants de l'enquête de Lastyanax, ce qu'il va découvrir, comment il va évoluer et de même pour Arka même si on se doute que les deux ont une histoire commune. J'ai très hâte de reprendre cette lecture. 

    Bilan lecture février/mars/avril/mai/juin 2021

     

     

     

    Reine de cendres (La Trilogie du Tearling, Tome 1)

    ¤ Reine de cendres Tome 1 ****** // écrit par Erika Johansen // fantasy américaine // éditions Le livre de poche // sorti en 2017 // 197/608 pages

    Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente. Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer.

     Eh oui, c'est rare que j'abandonne un livre et encore plus de la fantasy mais je pense que je n'étais pas dans le mood en plus de pleins de petits détails qui m'ont dérangés. Je vais juste reprendre le court avis que j'ai posté sur livraddict puisque ce sont les raisons de mon abandon : "J'ai rencontré plusieurs problèmes avec cette lecture que j'ai décidé d'arrêter à la page 197. Beaucoup d'incohérences au début, des personnages qui reviennent ou qui apparaissent soudainement, comme s'ils avaient toujours été là, l'éducation de l'héroïne qui se concentre plus sur l'histoire que sur la politique alors qu'elle est l'héritière, l'action qui n'arrive jamais... Une belle déception.". Donc voilà, je l'avais commencé sur les conseilles d'Emma Watson parce qu'il avait tout pour me plaire et si un jour, l'adaptation en film sort enfin, je pense que j'irais quand même le voir. Juste pour Emma Watson. 

    Et vous ? Qu'avez-vous lu ces 5 derniers mois et que pensez-vous de ces livres ?


    votre commentaire
  •  Suite du journal de visionnage dont la première partie se trouve ici.

    journal de visionnages février/mars/avril/mai/juin 2021

    journal de visionnages février/mars/avril/mai/juin 2021

    Mo Dao Zu Shi ****** animé chinois 2018 // Fantasy // 5/15 épisodes

    Adaptation du web-roman de Mo Xiang Tong Xiu (墨香铜臭).

    En temps que Grand Maître fondateur de la Secte Yi Ling, Wei Wu Xian a erré de part le monde, haït par tous pour le chaos dont il était l'instigateur. Il fut finalement abandonné par son frère et éliminé par des clans puissants qui se sont associés pour le supprimer.

    Des années plus tard, il se réincarne dans le corps d'un homme lunatique abandonné par son clan. Suite à un événement inattendu, il accompagne à contrecœur un célèbre cultivateur appartenant à la secte de Gusu Lan : Lan Wang Ji, une vieille connaissance. Cet incident marque le début d'un palpitant et amusant voyage où ils devront combattre des monstres, résoudre des mystères et élever un enfant. Wei Wu Xian se rend progressivement compte que Lan Wang Ji, derrière un visage impassible apparemment hautain et indifférent, dissimule plus de sentiments qu'il n'aurait pu le croire.

    Oui bon fallait s'attendre à ce que j'ai un coup de cœur pour l'animé autant que j'ai eu un coup de foudre monumental pour The Untamed. Je n'en suis qu'au tout début mais j'aime vraiment beaucoup cette version qui ressemble davantage au web-roman que le drama. J'aime beaucoup le dessin et l'animation, ce qui rend un rendu sublime visuellement et bien sûr, c'est toujours un réel plaisir de se replonger dans cet univers et de redécouvrir les personnages.

    The Rebel Princess ****** série chinoise 2021 // historique/politique/romance // avec Zhang Zi Yi/Zhou Yi Wei // 34/68 épisodes // Viki

    La jeune et naïve Wang Xuan, fille du Premier ministre, se voit contrainte par son père de se marier au général Xiao Qi. Le soir de leur mariage, Xiao Qi quitte la capitale. Sur le chemin, elle se fait kidnapper par le prince He Lan afin de se venger de Xiao Qi. Sans le savoir, c'est cet évènement qui va rapprocher le jeune couple marié.

    Alors que Wang Xuan et Xiao Qi tombent amoureux l'un de l'autre, ils se retrouvent séparés à cause de la lutte pour le pouvoir entre les clans Wang et Xie. Tandis que la guerre approche, ils n'auront pas d'autres choix que de surmonter les différentes épreuves dans l'espoir de se retrouver un jour.

    J'ai pris une petite pause dans le visionnage de ce drama parce que mine de rien, 68 épisodes, c'est long. Cela explique pourquoi il est toujours en cours depuis mon bilan de janvier mais je compte bien le terminer cet été parce que je suis toujours à fond dans l'histoire. J'aime beaucoup l'évolution des personnages en particulier, celle de l'héroïne qui passe de jeune fille surprotégée, dévouée à l'homme qu'elle pense aimer (qui est son cousin germain parce que c'est une autre époque), à la femme du plus puissant général qui obtient le statut de prince grâce à ses services rendus à l'empire alors qu'il venait d'une famille pauvre à l'origine. Autant le dire tout de suite, je suis vraiment fan de ce couple improbable pour l'époque, de l'évolution de leurs sentiments et de la façon dont évolue les autres personnages autour d'eux. Alors certes, ils évolues autours d'un contexte politique compliqué avec des complots en veux tu en voilà donc, si la politique historique, c'est pas votre truc, passez votre chemin car il s'agit beaucoup de ça mais moi, j'adore. Je trouve ça super intéressant de découvrir le passé d'un des plus grand empire d'aujourd'hui certes, qui est sûrement très romancé, mais le scénariste fait, pour ma part, un super boulot. Moi qui craignais les longueurs, pour le moment, je n'en vois pas, tout est très bien dosé entre l'action et les moments plus sentimentales. Il y a juste un perso qui m'énerve pour le moment et que j'ai hâte qu'il évolue, c'est le cousin germain en question dont est amoureuse l'héroïne au début (oui j'ai du mal avec les noms ^^), parce que jusque là, je le trouve parfaitement inutile mais je sens qu'il va se passer un truc avec lui alors je patiente. En plus avec une réalisation absolument sublime, je ne peux que vous conseiller ce drama.

    Meitantei no okite ****** série japonaise 2009 // parodie policier // avec Matsuda Shota/Kashii Yu/Kimura Yuichi // 1/10 épisodes // anime-ultime.net

    Meitantei no Okite est un drama parodiant les dramas et romans policiers.

    C'est ainsi que Tenkaichi Daigoro, un détective, beau gosse, arrive sur les scènes de crimes et formule des hypothèses plutôt farfelues avant de trouver LA révélation et ensuite trouver le coupable.
    La jeune recrue de la police, Fujii Mana, tombe follement amoureuse de ce dernier, même si elle est là pour apprendre les ficelles du métier. Quant à Okawara Banzo, chef de police, sert de faire-valoir à Tenkaichi, il s'applique à ne pas résoudre les enquêtes.

     Grande fan que je suis de Matsuda Shota qui fait parti des tous premiers acteurs que j'ai découvert grâce à Hana Yori Dango (mon tout premier drama), je suis ravie de le retrouver ici dans un rôle bien décalé et qui est à des années lumières de son personnage dans Astu-Hime, le dernier drama en date que j'ai vu avec lui et c'était l'année dernière. En même temps, il s'agit d'une parodie des dramas et des romans policiers donc forcément, la comédie et le jeu des acteurs ont une grande place à jouer ici. Certes, je n'en suis qu'au premier épisode, mais j'ai déjà beaucoup ri au fait que le scénariste se joue vraiment de tous les clichés du genre et là façon dont il fait intervenir les personnages pour expliquer aux spectateurs ce qui va se produire (je sais que ça a un nom quand l'acteur s'adresse directement au public à travers la caméra dans un film ou une série mais j'ai oublié). J'aime beaucoup l'humour mais j'ai tout à fait conscience qu'il ne plaira pas à tout le monde. Donc à voir si vous êtes habitué aux dramas japonais à leurs humours.  

    Ultimate Note ****** série chinoise 2020-2021 // aventure/fantastique/archéologie // avec Joseph Zeng/Liu Yu Ning/Xiao Yu Liang // 25/37 épisodes // iQiyi (engsub)

    La suite des aventures de Wu Xie et de ses amis alors qu'ils cherchent à aider Zhang Qi Ling à retrouver la mémoire. Pour cela, ils décident de se rendre à la demeure des Zhang mais doivent d'abord passer par la frontière Guangxi, qui cache un mystérieux village sous-marin.

     Je suis toujours aussi fan de l'univers The Lost Tomb et d'ailleurs, je viens de voir qu'il y aurait un nouveau drama à venir cette année "The Lost Tomb 2: Heavenly Palace on the Clouds", j'ai hâte mais j'ai déjà de quoi faire avec la saison 2 du reboot. Bref, pour ceux qui ne connaissent pas cette saga, Ultimate Note est à voir après The Lost Tomb et The Lost Tomb 2 si vous souhaitez vous faire toute la série mais il peut aussi être vu indépendamment des autres. Je préfère prévenir, à part les acteurs des 2 saisons du reboot, le casting change à chaque saison. Ca peut perturber certains mais pour ma part, j'ai toujours adoré chaque interprétation des personnages et je pense même que plus les saisons avancent, mieux j'apprécie les choix des acteurs. Enfin bref, pour Ultimate Note, moi qui adore le duo Wu Xie/Zhang Qi Ling et leur Bromance avec un grand B, niveau fan-service, je suis servie ici avec Zhang Qi Ling qui lance des regards doux à Wu Xie dès qu'il est dans son champ de vision... J'aime beaucoup l'histoire de cette saison et le fait que l'on en apprend plus sur le passé de Zhang Qi ling et toute la mythologie qui entour son clan pour l'aider à retrouver la mémoire. Le trio de fer est toujours aussi plaisant à suivre et pour fois, j'aime aussi beaucoup l'acteur qui joue Bouboule. Visuellement, ça s'améliore de saison en saison et Ultimate Note est un véritable plaisir pour les yeux je trouve que ce soit pour les paysages, les décors et même les effets spéciaux. Si vous aimez les univers à la Indiana Jones ou Tom Raider, foncez voir ce drama !

    journal de visionnages février/mars/avril/mai/juin 2021

    Y-Destiny ****** série Thaïlandaise 2021 // Boys Loves // avec beaucoup de gens // 11/15 épisodes // Youtube

    « Y-Destiny » regroupe 7 histoires, chacune étant liée à un jour de la semaine.

    [Dimanche] Sun est à manque d'argent et pour arranger ça, il remplace un de ses amis en tant que tuteur. Malheureusement, cet élève s'appelle Nuea, un garçon que Sun ne supporte pas. Mais Nuea va tout de même essayer de se rapprocher de lui.

    [Lundi] Mon est un étudiant en théâtre, qui doit rester en coulisses alors que les stars sont sous les projecteurs. Pourtant lorsqu'il tombe amoureux de Team, le « prince » de sa faculté, son statut de garçon ordinaire ne s'arrête pas. Il décide de tenter sa chance, même s'il doit se montrer très entreprenant. Mais il arrive que le prince charmant ne soit pas celui que l'on croit.

    [Mardi] Twe est un entraineur adjoint dans un centre sportif. Il a un caractère explosif. Il a besoin de pousser les autres jusqu'à leurs limites. Cela crée quelques tensions avec son colocataire, qui lui, est plus doux et plus calme.

    [Mercredi] Puth est un playboy. Quand il en a envie, il va voir un de ses sexfriends et cette relation lui convient très bien. Jusqu'au jour où son meilleur ami lui demande de l'initier aux plaisirs de la nuit.

    [Jeudi] Third est passionné par le surnaturel et essaye régulièrement d'entrer en contact avec les esprits. Un jour, une de ses tentatives fonctionnent et cela attirent le fantôme d'un jeune homme.

    [Vendredi] Masuk a perdu son petit ami, Tee et n'arrive pas à faire son deuil. Son collègue Jia veut lui redonner goût à la vie et veut l'aider à regarder vers l'avenir. Mais comment se rapprocher de l'homme qu'on aime quand ce dernier n'arrive pas à oublier son copain ?

    [Samedi] Sat se réveille un matin en ayant oublié toute son adolescence. Il passe d'un enfant rêvant de devenir grand à un jeune homme de 18 ans beau et populaire. Sa réaction est d'aller voir son meilleur ami, Chok, qui lui apprend qu'ils ne sont plus amis depuis longtemps.

     Je n'ai pas encore vu les histoires de vendredi et de samedi mais sur les 5 que j'ai vu, je suis très mitigée. En réalité, il n'y en a qu'une qui m'a vraiment plu et des avis que j'ai pu lire, c'est celle qui est effectivement la plus apprécié, il s'agit du couple du mercredi. Bien plus mature, plus concret et plus touchante aussi que les autres, sans parler de l'alchimie entre les deux acteurs qui était beaucoup plus présente, c'est pour le moment le couple qui m'a le plus marqué. Je n'ai absolument pas compris l'idée de l'histoire du jeudi qui est pour moi, la pire de toute et beaucoup trop perchée pour que je puisse croire une seule seconde au réalisme de ce couple. J'avais l'impression qu'elle était là parce que les scénaristes manquaient d'idées pour ce jour-là. J'ai aussi bien aimé les histoires de dimanche et du lundi mais sans plus. Par contre, le résumé du couple de samedi m'intrigue et c'est une bonne façon de découvrir plusieurs acteurs thaïlandais. 

    Navillera ****** série coréenne 2021 // drame/vie sociale // avec Park In Hwan/Song Kang // 1/12 épisodes // Netflix

    Sim Deok Cheol est un homme âgé de 70 ans qui tient beaucoup à sa famille et pour laquelle il s'est toujours soucié, parfois même au détriment de son bonheur. Après avoir passé sa vie à prendre soin de son entourage et avoir laissé de côté ses ambitions, il rencontre Lee Chae Rok et prend la décision d'accomplir son rêve d'enfant : être danseur de ballet.
    Lee Chae Rok est un jeune homme talentueux qui pratique la danse classique depuis peu mais qui connait, au moment de leur rencontre, une phase d'hésitation dans sa profession et dans sa vie privée.
    Par le biais de certains événements, Chae Rok va devenir le professeur de ballet de Deok Cheol, et ils vont ainsi commencer à se soutenir mutuellement dans les différentes épreuves de la vie.

     Voici un premier épisode que j'ai adoré. Je ne mets pas 6 étoiles car j'attends d'en voir plus pour décider de si il s'agit d'un coup de cœur ou pas. Dans l'ensemble les avis que j'ai vu sont tous positifs mais les gens n'ont pas tous adoré au même niveau. Pour moi, je pense que ça va être une grande surprise et je m'attends à beaucoup d'émotions. De base, j'adore les amitiés intergénérationnelles car je les trouve très touchantes et j'ai hâte de voir l'évolution de celle entre Chae Rok et Deok Cheol. De plus, un drama sur la danse classique, ce n'est pas courant et encore moins quand il se concentre sur des danseurs et non sur des danseuses. Ce premier épisode m'a laissé une très forte impression et introduit beaucoup de choses sans pour autant que ce soit brouillon. De ce début, c'est le personnage de Sim Deok Cheol et son entourage qui m'intéresse le plus et encore une fois, j'ai hâte de voir la suite.

    Shadow and Bone ****** série américaine 2021 // fantasy // avec Jessie Mei Li/Archie Renaux/Ben Barnes // 4/8 épisodes // Netflix

    Le royaume de la Ravka est maudit depuis des millénaires. Son destin repose désormais sur les épaules d'une orpheline. Alina a été recrutée par l'Armée pour accompagner les Grisha, de puissants magiciens qui luttent contre le brouillard maléfique qui déchire le pays. Quand son ami d'enfance frôle la mort lors de ce raid, Alina doit affronter ses peurs et sa destinée... Le monde des Grisha est dangereux et les pièges nombreux. À qui Alina pourra-t-elle accorder sa confiance, alors que la seule personne sur laquelle elle pouvait compter n'est plus en mesure de l'aider ?

     On termine cette partie avec l'adaptation de la trilogie Grisha, qui réuni aussi la duologie Six Of Crows. Le tome 1 de cette dernière a été un véritable coup de cœur et si je n'ai pas encore lu la suite, j'ai profité du début de la série pour me plonger enfin dans le tome 1 de mon intégrale Grisha. De manière générale, le public a une grande préférence pour Six Of Crows plutôt que pour Grisha et donc, il fallait s'attendre à ce que les avis soient plutôt mitigés sur cette adaptation en sachant qu'elle s'appuyait davantage sur Grisha. Je rejoins ces critiques et j'ai bien envie de poursuivre mon visionnage mais même moi, ayant lu une partie des livres, je trouve le scénario très brouillon. Il y a beaucoup de personnages et d'informations à intégrer dès le début, tout n'est pas forcément clair et de base, ça me semblait compliqué de réunir les deux œuvres en une série en sachant que l'univers est complexe dans les livres. En revanche, j'aime beaucoup le choix des acteurs, en particulier pour celui interprétant Kaz et qui était celui dont je craignais le plus l'adaptation car oui, pour ne pas changer, j'étais amoureuse du personnage. J'aime aussi beaucoup les acteurs jouant Inej et Jesper et c'est une très bonne surprise de retrouver Ben Barnes, alias le prince Caspian dans Narnia, dans un rôle qui n'a rien à voir et en plus, il s'en sort à merveille pour un perso pas évidant à jouer. 

    journal de visionnages février/mars/avril/mai/juin 2021

    En février, j'ai eu 9 abandons de dramas chinois historique pour le challenge que je fais avec Sakura. Vous vous doutez donc que suite à toutes ces déceptions, je n'étais pas trop dans le mood pour en lancer d'autres. Sans plus développer dessus, voici les titres en question : The Vigilantes In Masks, The Legend of Qin, Princess Duming World, Chronicle of Life, Prince of Lan Ling, The Imperial Doctress, The Legend of the Condor Heroes, Princess Agents et Wu Xin: The Monster Killer.

    Si j'ai continué ce dernier jusqu'à l'épisode 9, j'ai dû me rendre à l'évidence et l'arrêter à cause d'un scénario brouillon et  des relations sans queues ni têtes qui avançaient trop vite.

    J'ai également dû abandonner Kaito Royale et Mouse et pour ce dernier, je développe mes raisons ici.

    Je vous retrouve très bientôt pour mon bilan lecture de ces mêmes mois, qui ne sera pas aussi long mais quand même un peu plus que d'habitude car j'aurais pas mal de livres à vous présenter.

    Et vous ? Que pensez-vous des ces séries et qu'avez-vous vu pendant cette première moitié de l'année ?


    votre commentaire