• Sketch (Kdrama

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le scénariste en le prenant pour un génie...

    diffusé du 25/05/2018 au 14/07/2018 / kdrama Policier/fantastique/action / 16 X 90 mins

    Gang Dong Su est un détective d'élite qui a une très bonne intuition et de grandes capacités d'analyse. Lors de l'une de ses enquêtes, il rencontrera la détective Yu Si Hyeon qui a la capacité de voir un futur probable en esquissant des dessins qui pourraient se réaliser sous les trois jours qui suivent. Suivant les principes de la causabilité, Gang Dong Su finira par croire en ses dons et rejoindra son équipe de détective qui tente d'empêcher ces affaires en arrêtant le futur coupable avant...

     

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?

    Aujourd’hui, enfin, ENFIN ! Plein feu sur mon plus gros coup de coeur de ce début d’année ! Oui depuis le temps que je vous en parle de ce drama, fallait bien que sa chronique arrive un jour ! Je vous l’avais déjà promise comme étant ma première chronique filmée que je posterais sur la chaîne YouTube et au final, comme j’ai décidé de reporter ce projet pour les deux ans du blog cet été et qui sera éphémère, ben il apparaît aujourd’hui sur le blog ! Donc, souvenez-vous, Sketch, j’en parlais déjà dans mon bilan dramas/séries top 20 2018 et je l’avais classé 6ème aux côtés de Tree With Deep Routs et de Boss & Me. Une très bonne place alors qu’il était toujours en cours de visionnage… par la suite, lorsque je l’avais fini le mois suivant, j’avais dit sur tous les réseaux sociaux et sur Discord que je lui aurais très volontier attribué la première place avec The Guest (dont l’article ne devrait pas tarder non plus d’ailleurs), mon gros coup de coeur 2018.
    Du coup, qu’est-ce qui fait que ce drama soit si énorme et si bon que la ?

    Déjà, commençons par le casting. Nous avons droit au grand retour de Rain dans un rôle principal et qui change totalement de registre avec ce qu’il nous avait habitué dernièrement. On va pas se le mentir, j’ai jamais été fan des dramas de Rain, ou plutôt de ses choix de rôle et là, j’ai enfin pu totalement renouer avec lui vu le sérieux avec lequel il a prit ce rôle ! On sent le changement radical et que pour lui, c’était aussi une façon de marquer un tournant dans sa carrière. Ensuite Lee Sun Bin pour l’actrice principale que je n’ai vu, en tout et pour tout, que dans Police Unit 38, dans un second rôle qui ne m’a pas marqué plus que cela et de toute façon, le drama en lui-même ne m’avait pas marqué non plus.
    Quant à Lee Dong Geon et Jeong Jin Yeong, je ne suis pas non plus très familière avec eux bien que j’ai trois dramas de Jeong Jin Yeong dans ma wishlist et seulement un avec Lee Dong Geon.

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?

    Donc voila, hormis pour la présence de Rain, je ne me lançais pas dedans pour son casting à la base et pourtant, j’ai juste été charmé par celui-ci du début à la fin. Il y avait non seulement une grande alchimie entre eux mais des scènes tragiques qui exploraient tous leurs talents d’acteurs (notamment la fameuse scène dans le dernier épisode où notre antagoniste principal pète un câble, l’acteur est juste formidable et m’a donné des frissons ) !

    Bien plus que le casting irréprochable qui nous est proposé ici, c’est bien le scénario qui m’a totalement chamboulé du début à la fin par ses retournements de situations totalement imprévisibles mais à la fois logiques lorsqu’ils nous sont révélés et du coup qui restent très fluides dans la suite de l’histoire. Genre, t’es persuadé d’avoir raison, que ta théorie est bonne depuis le début, ou même pour quelque chose auquel tu n’aurais jamais pensé une seule seconde et là, t’a le scénariste qui débarque en mode sadique et te dis “coucou c’est moi, tu l’as pas vu venir celle-ci hein ? HEIN ?!” et tu restes juste bouche bée devant ton écran, en train de te demander comment tu as fait pour ne pas y penser avant, et presque en larme devant la cruauté de cette révélation. Là dessus, ces retournements de situations m’ont quelque peu fait penser à la même stratégie du scénariste du drama Circle. Il te donne l’impression de suivre un chemin tout tracé, qui te paraît logique et parfois trop prévisible et au dernier moment, il va totalement basculer la situation et montrer que tu as été parfaitement idiot de penser que cela serait aussi facile pour nous de deviner la suite…

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?

    Bref vous l’aurez compris, chaque informations est à prendre au sérieux, rien n’est laissé au hasard, et encore plus avec ces thématiques des “visions du futur et du principe de la causabilité”. Certes, on est parfois dégoûté du tournant que prend certains personnages à cause de cela, mais l’effet est là, on est toujours subjugué par la suite logique des choses même si on aimerait que cela se passe autrement.
    Bien sûr à côté, nous avons aussi du coup, la sublime évolution des personnages qui s’intègre parfaitement à la trame principale de l’histoire.
    Alors certes, il y aura zéro romance ici dans l’équipe de détective que nous allons suivre, ni entre nos deux héros principaux, néanmoins, si saison deux il y a, pourquoi pas tenter un rapprochement entre eux ? Mais j’avoue, j’aime bien aussi cette relation amicale entre eux…
    En tout cas, l’évolution est bel et bien présente entre les relations de nos personnages mais aussi au niveau de leurs caractères et de leurs storyline. Je parlais des retournements de situation dans l’intrigue, ça vaut aussi pour les personnages. Un allié peut très bien devenir ennemi et vice versa.

    D’autant qu’ici, nous sommes loin du principe hyper manichéen avec un côté les gentils et de l’autre les méchants. Chaque protagoniste est bien plus complexe que ça dans le sens ou personne n’a tout à fait raison ni tout à fait tort. Le drama est loin de nous imposer un point de vue comme c’est souvent le cas. Il ne va nous dire que ce que fait lui est bien ou pas. Certes les moyens utilisés par certains ne sont pas forcément légaux, mais ils ont un but, une raison bien précise de pourquoi ils agissent comme ça. Le drama ne va pas fichtre en l’air leur point de vue, bien au contraire, il l’exploite à fond ! C’est d’ailleurs ce qui rend les “antagonistes” si intéressants dans ce drama. Certains auront justes faits de mauvaises rencontres au mauvais moment tandis que pour d’autres, c’est un combat à part entière, comme une vengeance par exemple….
    Et à côté, nous avons aussi tous les symboles exploités autours des dons de notre héroïne, Yu Si Hyeon, avec la religion, la mythologie ou même la politique et notamment les notions du bien et du mal.

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?

    Ce qui est une très bonne transition pour parler de la réalisation car celle-ci, loin d’être anodine, rejoint tout à fait l’ambiance sombre qui règne dans l’intrigue et autour de nos personnages. La luminosité est en effet parfaite pour mettre les situations et nos acteurs en valeur, avec encore plus de suspens autours et un effet qui vous donne encore plus envie de vous plonger dedans. Le rythme des épisodes est très fluide, il ne se passe pas un épisode où il n’y a pas son lot d’actions et d’émotions.
    Par ailleurs, on retrouve cette ambiance glauque et sombre à travers les dessins de Yu Si Hyeon qui ont des traits très marqués, assez agressives et qui n’annoncent de toute façon, rien de bons. J'aime d'ailleurs beaucoup les transpositions qui sont faites des dessins sur la scène réelle lorsqu'elle arrive ou plutôt, si elle arrive. 

    Mais ce que j'ai juste adoré dans l'ambiance de cette réalisation très cadrée et où tout est pensé au millimètre près, il y a bien sûr l'OST qui est excellent !

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?

    Il y a trois chansons dans l'OST qui sont justes sublimes, magnifiques et qui nous transporte vraiment dans l'univers sombre de l'histoire. C'est la première fois que j'écris une chronique en écoutant en même temps l'OST de son drama et j'était juste tellement bien, tellement inspirée par son écriture tout du long que depuis ben, je l'écoute en boucle !

    On this Strange Road - DZO

    Voila quand je vous disais que la musique était géniale... déjà j'adore juste ce type de voix de base, grave, forte et un peu cassée qui me donne des frissons  très souvent et c'est le cas ici. D'autant que vous avez du coup quelques extrais qui vous permettent d'avoir un petit aperçu même si, perso, ce sont loin d'être mes scènes favorites du drama... 

    Light - Sunbee

    Voici la deuxième pépite de cet OST. Alors oui, nous ne somme pas dans un drama très joyeux de base donc, on a pas de chansons énergiques et donnent envies de danser ici. En revanche, quand je l'écoute, je ferme les yeux et ça me suffit à m'emporter et à me faire sentir bien. C'est typiquement le genre de chanson que je pourrais aussi écouter en faisant mon Bullet Journal. Elle ou même tout l'OST ceci-dit...

    Sailing - Damon

    Autre coup de coeur musicale que j'aime beaucoup plus que Light de Sunbee et même... je pense que c'est celle que je préfère de tout l'album. C'est encore un type de voix que j'aime tout particulièrement écouter et qui me donne des frissons. Certes, c'est un peu plus entraînant mais je pense que ça y est, vous visualisez le genre de chansons de cet OST qui casse tous les codes, loin des registres habituels de la kpop, l'originalité du drama continue même dans son choix musical qui, en plus, colle parfaitement au drama (c'est souvent une chose que je reproche de ne pas forcément être capable de comprendre pourquoi cette chanson-ci et pas une autre qui irait beaucoup mieux...)

    Become a Butterfly - Kim Masta

    Dernièrement chanson de l'OST et on reste dans la mélancolie qui fait du bien aux oreilles avec les voix cassées et fortes mais dans un registre un peu plus jazz-orientale que j'apprécie aussi beaucoup. Si avec ça, vous n'avez toujours pas une petite idée sur l'ambiance du drama... Rassurez-vous hein, comme je le disais plus haut, on a quand même un peu d'humour dans la série hein... certes souvent un humour noir mais il y a plusieurs scènes qui vous ferons sourire...

    Là-dessus après cette petite pause musicale qui, je l'espère vous aura plus, je vous dis à très bientôt pour un nouvel article !

    Sketch (Kdrama 2018) ou Comment adorer et détester à la fois le génie du scénariste ?

    19/20

    Et vous ? Que pensez-vous de ce drama ? Le connaissiez-vous ? 


    1 commentaire
  • Terre de Brume Tome 1 de Cindy Van Wilder

    Terre de Brume de Cindy Van Wilder

    roman Français 2018 / écrit par Cindy Van Wilder / Rageot édition / Mythologie/fantasy / pour jeunesse / 288 pages / #ISBN9782700259230

    Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire des Prêtres de l'eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière. Au cours d'une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s'est levée... et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

    Terre de Brume Tome 1 de Cindy Van Wilder [Interview de l'auteur + Chronique] #PLIB2019

    Eh oui on se retrouve aujourd'hui pour un article assez spécial puisque Cindy a eu la bonté d'accepter, via Twitter, de répondre à quelques unes  de mes questions. J'ai choisi de l'interviewer elle car je la croise très souvent dans les salons du livre et c'est toujours une personne adorable, avec qui je prend plaisir à discuter. C'est pourquoi, cette interview a été faite dans la joie et la bonne humeur et je suis ravie de vous la présenter aujourd'hui, notamment dans le cadre du prix littéraire de l'imaginaire booktube. Sur ce, je vous retrouve tout de suite après pour terminer l'article avec ma chronique...

    1) Salut Cindy, j'espère que tu vas bien ? Prête à répondre à mes questions ?

    Je vais très bien, merci ! Et absolument, let’s start !

    2) Après le succès des Outrepasseurs, comment t'es venue l'idée de l'univers, de l'intrigue et du synopsis pour Terre de brume ? 
    Pour la petite histoire, ce sont les éditions Rageot en la personne de leur directrice éditoriale qui m’ont proposé d’écrire pour eux, en me parlant de quête, héros, monstres, etc. Naturellement, ça ne pouvait que m’enthousiasmer ! J’avais déjà écrit une nouvelle intitulée « Terre de Brume » (toujours téléchargeable sur mon site d’ailleurs). J’y ai décidé d’ajouter un univers contenant nombre de références mythologiques gréco-romaines, car j’ai grandi avec ces histoires, et je tenais là les principaux éléments de départ !

    3) Comment fonctionnes-tu pour écrire sur un nouveau projet ou la suite d'une saga ? Prépares-tu un planning d'écriture ou un plan détaillé avant ? As-tu un rituel lors de tes séances d'écriture que tu aimes mettre en place ?

    Je déteste les plans ! Je suis vraiment une jardinière de ce point de vue – j’aime me laisser guider par les personnages, leurs sentiments, etc au fil de l’écriture. J’aime partir avec une idée de départ, les personnages (ce sont souvent eux/elles qui me parlent en premier) et une vague conception de la suite et ensuite… Allons-y pour l’écriture. Je n’ai pas vraiment de rituel, mis à part relire ce que j’ai déjà écrit, histoire de me « remettre » dans le bain, si je puis dire

    4) Pourquoi avoir choisi le thème de la mythologie pour ce nouveau projet ?

    Comme je l’ai déjà évoqué ci-dessus, j’ai grandi avec ces mythes et ces histoires. J’ai donc décidé de leur rendre hommage tout en les explorant d’un point de vue féministe – étant donné que les femmes ont très rarement la part belle dans ces histoires.

    5) Il y a beaucoup de personnages qui meurent dans ce premier tome. Y aura-t-il autant de décès par la suite ou est-ce juste pour les besoins de l'évolution des personnages ?

    Je vous laisse la surprise. Naturellement, ces événements, comme tous les autres, servent l’histoire.

    6) Justement en parlant des personnages, tu écris sous deux points de vus différents, tu as une préférence entre Héra ou Intissar ?

    Pas vraiment. Héra m’est plus proche de par son caractère, mais j’aime également beaucoup Intissar, de par sa volonté de s’ouvrir au monde et de penser aux autres d’abord.

    7) J'adore quand des personnages féminins badasses sont mis en avant mais justement, qu'en est-il des messieurs ? Est-ce que nous auront droit à des hommes sur lesquels nous, lectrices, on pourra fantasmer aussi par la suite ?

    Ça a déjà été le cas. Comme avec les Outrepasseurs ou encore Memorex. Je ne sais pas si les lectrices fantasmeront dessus, mais je pense que de toute manière, il existe pléthore de personnages masculins dans la littérature d’aujourd’hui, vous n’avez que l’embarras du choix en la matière.

    8) As-tu déjà eu des retours de tes lecteurs sur ce livre et si oui, es-tu satisfaite de leurs avis ?

    Oui, j’ai la chance d’avoir reçu pas mal d’avis et de chroniques de lecteurs et de lectrices sur Terre de Brume. Après, j’estime ne pas devoir être satisfaite de ces avis. Si les lecteurs et lectrices les postent ou parlent de leur opinion, c’est d’abord pour échanger avec d’autres lecteurs & lectrices. Je respecte totalement leur opinion, qu’ils aient apprécié ou non leur lecture, et donc leur liberté d’expression.

    9) Tu es donc nommée parmi les 21 finalistes du prix littéraire booktube (le PLIB). En avais-tu déjà entendu parlé avant ? Si tu devais me donner un conseil de lecture parmi les autres finalistes, lequel conseillerais-tu (en dehors du tien bien sûr)?

    Yep, j’avais bien suivi la première édition et je trouve très chouette d’avoir un vote du public auquel tout le monde peut participer et devenir juré ! Pour tous les autres finalistes, c’est hyper difficile de départager, il y plein de belles plumes et je suis très heureuse d’ailleurs non seulement d’en faire partie, mais aussi que ce panel représente tant de diversité pour l’imaginaire francophone !

    10) Et enfin pour finir cette interview, quels sont tes prochains projets/salons à venir ?

    Au niveau salons, je vais me balader en Suisse, en Belgique et aussi en France, notamment pour les Imaginales fin mai. Et au niveau projets, naturellement, il y a la sortie du tome 2 (et final !) de Terre de Brume le 15/5.

    Merci pour cette interview !


    Terre de Brume Tome 1 de Cindy Van Wilder [Interview de l'auteur + Chronique] #PLIB2019

    L'interview étant déjà assez longue, je ne vais pas non plus m'éterniser sur ma chronique, rassurez-vous. ^^
    Comme je le disais plus haut, Cindy est une autrice que je croise très souvent dans les salons, toujours souriante et à me demander de mes nouvelles. Je zyeute évidemment sa célèbre saga des "Outrepasseurs" sans finalement l'avoir déjà lu mais promis, dès que je rentre chez mes parents (le mois prochain) je me le réserve à la bibliothèque !

    Bien que pour le choix des cinq finalistes pour le PLIB soit limité à son chiffre initial, si on avait eu le droit à un titre bonus en plus, j'aurais, sans hésité, proposé ce titre-ci, qui bien qu'il soit un mini coup de coeur, ne rentre donc finalement pas dans mon choix final.
    Cela pour une raison toute simple, (eh oui, pour une fois, commençons pas les points négatifs, comme cela, nous en seront débarrassé et comme on dit, mieux vaut garder le meilleur pour la fin...) j'ai malheureusement trouvé que parfois, l'intrigue, que cela soit pour l'action ou pour l'évolution des personnages, allait trop vite, tout comme certaines conclusions. Nos deux héroïnes n'avaient pas le temps de digérer leur dernière aventure ou révélation que déjà, elles se retrouvaient mêlées dans une nouvelle affaire... Cela serait pour moi le seul gros point noir de cette histoire car à côté de cela, nous avons droit à une véritable épopée en plus de personnages bien badasses comme on les aime.

    Dans les points forts du coup, le premier qui me vient, ce sont justement nos protagonistes hypers attachants, trop même, car Cindy a la fâcheuse tendance qu’ont tous les auteurs sadiques (ce dont je suis également d’ailleurs), c’est-à-dire, tuer plus de la moitié de ses personnages avant la fin du premier tome… La bien évidemment, quand arrive la scène fatidique dans laquelle meur ton personnage préféré, faible comme je suis, je me mets à pleurer comme une grosse madeleine, si si. Bon là encore du coup, je ne peux pas trop développé pour des raisons qui semblent évidentes hein, mais l’autrice gère très bien les émotions pour ses lecteurs et on sent toute sa passion pour ses personnages de vouloir leurs offrir une belle mort digne d’eux.

    Le rythme est très agréable à suivre, sans temps mort et des phrases simples, parfait pour le public visé.
    Alors certes, on a bien quelques stéréotypes et clichés, mais que serait une bonne histoire sans cela ? On a tous besoin d’avoir son lot de scènes d’amitiés, des personnages à adorer ou détester en plus des surprises de temps à autres et c’est très bien géré ici.
    Parmi les personnages, j’avoue avoir une petite préférence pour Intissar qui se rapprocherait plus de mon caractère que Héra. J’ai très hâte de découvrir la suite avec le dernier tome et avoir le fin mot de l’épopée de nos deux héroïnes. Encore merci à Cindy d’avoir eu la gentillesse de répondre à mes questions !

    Terre de Brume Tome 1 de Cindy Van Wilder [Interview de l'auteur + Chronique] #PLIB2019

    16/20

    Et vous ? Que pensez-vous de ce roman ? Avez-vous envie de le lire ?


    votre commentaire
  • Comme promis, je garde les rendez-vous des prévisionnels pour chaque mois. Sauf qu'au lieu de cinq livres et dramas sélectionnés, il y en aura trois car je me suis rendue compte que cinq, c'était beaucoup trop pour mon organisation en plus de devoir gérer mes travaux pour mes cours car je suis dans une licence où a principalement des exposés à l'oral à faire en plus de pas mal de livres à lire, étant dans une université qui garde le fonctionnement de "licence majeur/mineur" et pour ma part, j'ai en majeur "métiers du livre" et en mineur "Lettre". Vous vous doutez donc que côté lecture, j'ai déjà pas mal à lire, en plus de mes challenges littéraires qui sont toujours en cours...

    Prévisionnel Dramas/Séries & Livres => Mars 2019

     

     

     

    Prévisionnel Dramas/Séries & Livres => Mars 2019

    Le challenge du Printemps de l'imaginaire francophone a commencé et les trois livres sélectionnés ici rentrent donc tous pour celui-ci. Je rappelle que ce challenge organisé par le blog "Monde Fantasy" a débuté le 1er mars et dure trois mois.

    ¤ Le Magicien d'Oz / 2018 réécriture par Sébastien Perez et illustré par Benjamin Lacombe / édition Albin Michel / conte / 120 pages

    Acheté lors de la venue de Benjamin Lacombe en dédicace dans une librairie à Clermont, j'ai quand même dû faire plus de trois heures de queue pour le voir quoi ! Mais le résultat est là et j'ai hâte de lire cette réécriture de conte pour vous en dire plus ! Bon ceci dit, je n'ai jamais lu le conte original donc, il faudrait aussi que je me le procure, histoire de pouvoir faire un article encore plus détaillé qui vous présenterez alors les différences entre les deux versions... Bon ceci dit, j'étais bien partie pour acheter en plus les versions illustrées par Benjamin des deux Alice au pays des merveilles et les contes macabres (qu'en plus, je suis passionnée par l'univers d'Alice et ça fait une éternité que je veux lire les contes macabres...). Mais bon, y'avait Yggdrasil le weekend d'après donc, fallait que j'économise aussi pour ce festival... Bref vous l'aurez compris, je suis juste sous le charme du travail de Benjamin Lacombe, je me suis même prise son calendrier 2019 du coup. Eh oui, ça change carrément de mon petit calendrier VIXX... ^^

    ¤ L'enfant de poussière Le cycle de Syffe / 2018 écrit par Patrick K. Dewdney / édition Au diable vauvert / fantastique / 619 pages

    Reçue à noël, je n'ai cessé d'en entendre parlé lors de sa sortie en 2018 ! Il était en coup de cœur de partout et quand tu découvres le résumé qui te promet une plume de l'auteur magnifique, tu comprends très vite les raisons pour lesquelles il a gagné autant de prix prestigieux ! C'est sûrement le livre de ma PAL que j'ai le plus envie de lire en ce moment et même si j'avais l'intention d'attendre l'automne prochain pour le lire (au vu de sa couverture et de son ambiance), le fait est que suite à l'avis très enthousiasme de l'une de mes tantes (qui n'est d'habitude absolument pas attirée par les registres de l'imaginaire), ma mère a très envie de le lire aussi donc... Je n'ai pas vraiment le choix, il me faudra bien le commencer dans les jours qui viennent car mine de rien, qui n'aurait pas envie de se plonger dans cet univers qui a l'air aussi glauque, que mystérieux et que magnifique ?!

    ¤ Le livre de l'énigme tome 1 Source des tempêtes / 2016 écrit par Nathalie Dau / édition Moutons électriques / 448 pages

    Acheté au dernier salon des Aventuriales de Ménétrol, j'ai eu l'occasion d'échanger quelques avec l'autrice en plus du fait qu'il s'agit là aussi d'un livre que j'ai très souvent croisé sur la blogosphère et mes groupes facebook de lectures/challenges. Dès que j'ai su la venue de Nathalie, il m'était impossible de ne pas me le procurer ce jour-là et pour tout vous dire, je trouve le résumé vraiment très intriguant, autant que pour "l'enfant de poussière" mais dans un tout autre style. D'ailleurs, le titre l'est tout autant et je connais suffisamment bien la très bonne réputation de cette maison d'édition dans le milieu donc, je doute faire face à une probable déception... 

    Prévisionnel Dramas/Séries & Livres => Mars 2019

     

     

    Prévisionnel Dramas/Séries & Livres => Mars 2019

    ¤ Haechi / 2019 Kdrama historique/aventure / avec Jung Il Woo/Go Ara/Kwon Yul/Park Hun / chaîne SBS / 48 épisodes

    Nouveau drama historique qui m'a l'air bien sympatoche... Dans l'ensemble, les premières critiques dessus sont plutôt bonnes quoique parfois assez mitigées mais en tout cas, il me fait très envie car déjà, je case dans ma wishlist tous les sageuks que je croise sur le net et qu'en plus, le scénario me semble envoyer du lourd. Puis l'affiche me donne très envie d'en découvrir plus sur les personnages et j'espère bien qu'il ne me décevra pas ! 

    ¤ I Will Never Let You Go / 2019 Cdrama historique / avec Ariel Lin/Zhang Bin Bin / chaînes Youku Tudou/iQiyi/ZJSTV / 51 épisodes

    Bon j'avoue, là c'est avant tout pour le casting que je veux le voir, plus qu'autre chose. Ariel Lin et Zhang Bin Bin ensemble dans un drama historique ? C'est fait pour moi et je veux juste embrasser le mec (ou la nana) qui a eu la merveilleuse idée de les mettre ensembles ! Au vu du casting, le drama semble avoir reçu un sacré budget en plus du nombre de chaîne qui le diffuse donc, je m'attends à une qualité exemplaire et je place de biens plus grandes attentes en lui qu'en Haechi ! Eh non même pas peur du nombre d'épisode, je commence à avoir l'habitude avec les dramas chinois. ^^

    ¤ Lost Day / 2014 Jdrama mystère/psychologie / avec Seto Koji/Ishibashi Anna/Yoshizawa Ryo / chaîne Fuji TV / 10 épisodes

    Ce drama, ça fait juste une éternité que je veux le voir et qu'il est dans ma wishlist ! Je pensais me le réserver pour l'hivers prochain et puis je me suis dis "flûte", à un moment donné, faut bien que je me lance dedans ! Puis ça fait surtout une éternité que je n'ai pas revu de drama avec Seto Koji et je dois bien avouer qu'il me manque un peu le bougre... Donc voila, 10 épisodes, je pense facile à regarder qui mêlent des registes qu'en général, les japonais maîtrisent plutôt bien et c'est vrai qu'il y a ce côté "White Christmas" qui me fait très envie. 

    Et vous ? Qu'avez-vous prévu de lire/voir ce mois-ci ?


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires