• Le paris des merveilles Tome Un ~ Pierre Pevel

    Le Paris des Merveilles tome un, de quoi ça parle ?

    Le paris des merveilles Tome Un ~ Pierre Pevel

    Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

    Mon Avis

    Je n'ai de cesse, entendu que du bien sur cette saga et j'avais hâte de me plonger dedans. Le mal m'en pris, le bouquin est resté pendant des mois dans ma bibliothèque sans être ouvert une seule fois et là, pour le challenge du printemps de l'imaginaire francophone, je me suis dis que ça tombait à pique pour enfin lire les deux premiers tomes que je possédais ! Je ne vais guère faire durer le suspens plus longtemps, j'ai adoré ! J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans au début, certes, la faute au langage très soutenu utilisé par l'auteur, mais très vite, la beauté de cette plume ne cause plus de problème et je vous le promets, on prend un malin plaisir à décortiquer chaque mots qu'utilise l'auteur par la suite. De Pierre Pevel, j'avais déjà lu l'année dernière, dans le cadre du challenge le mois de la fantasy, le tome un de Haut-Royaume et je m'étais dis que je devais absolument me procurer le reste de sa bibliographie. 

    Encore une fois, la magie opère et à travers la folle imagination de l'auteur, nous suivons les personnages de Louis Griffont et Isabel de Saint-Gil dans ce qu'il semble être au premier abord, deux aventures différentes. Nous avons entre temps, plusieurs petites affaires et petit à petit, grâce à de subtiles indices, l'auteur parvint à recoller les morceaux avec chacune de ces enquêtes jusqu'à n'en former plus qu'une au final. C'est un véritable coup de génie à chaque fois et bien sûr qu'en tant que lecteur, on se doute dès le début qu'il y ait un lien entre toutes ces affaires mais ce qui est intéressant ici, c'est de voir comment les protagonistes vont parvenir à deviner ce qui se trame derrière tout ça. Le lien entre tout ça est véritablement fluide et bien mené et malgré les nombreuses descriptions qui résident entre les pages, celles-ci sont souvent importantes à lire pour justement, arriver à résoudre l'enquête. 

    Du côté des personnages, Louis Griffont est un petit être ma fois fort sympathique, un mage plus exactement et il devient petit à petit, ce que l'on considère aujourd'hui comme le parfait héros qui veut sauver le monde du mal. Là où on ne lui confit qu'une petite affaire qui parait insignifiante, celle-ci l’embarquera par la suite dans toute l'aventure qui l'attend et avec la rencontre qui nous parait évidente avec Isabel de Saint-Gil.

    Je considère cette dernière et sa clique comme la version féminine de Lupin III. Femme badasse qui sait ce qu'elle veut, elle ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. Elle possède moultes identités et l'auteur s'amuse à chaque fois avec celles-ci, nous révélant parfois au dernier moment qu'en réalité, se cachait Isabel derrière un personnage que l'on croyait lambda. En bref, ce duo de personnage reste le point fort de l'histoire et même si vous ne les appréciaient pas pour diverses raisons, vous êtes obligé de vous attacher à eux car je vous promet qu'ils sont explosifs ensembles et que l'auteur parvint à parfaitement les faire évoluer.

    Après cela, du côté des personnages secondaires, nous avons l'inspecteur Farroux et son duo avec Griffont est rapidement devenu mon favori car on peut le dire, ces deux-là, ensembles, durant une enquête, font du très bon boulot et parviennent à compléter leurs capacités de déductions de façon assez remarquables. Autre personnage qui m'a beaucoup plu, il s'agit de Edmond Falissière dans le rôle du vieux sage qui donne toujours des bons conseils à ses amis. 

    Pour rester avec les protagonistes, l'auteur se permet le luxe d'inviter dans son histoire des caméos qui font plaisirs à voir et qui donne un côté réaliste dans cet univers Steampuck avec le meilleur de tous selon-moi, George Méliès ! Bon il y fait également pas mal références aux trois mousquetaires avec par exemple un personnage parenté à Tréville mais George Méliès apparaît de façon tellement sympathique dans l'histoire qu'on ne peut qu'apprécier ce caméo, notamment dans la petite aventure de la fin que le met plus avant. Bref, une multitudes de références est faites à la culture littéraire française (comme vingt mille lieux sous les mers ou Arsène Lupin justement) ou cinématographique (comme avec George Méliès donc) ou encore de nombreux anachronismes rudement biens trouvés comme des rajouts d'informations sois-disant cachés sur la création de la Tour Eiffel. Tout est fait pour nous conter la magie de ce Paris merveilleux et on comprend rapidement le choix de ce titre.

    Outre cela, les antagonistes sont également très biens développés et nous suivons certains liens entre les affaires à travers eux. Je vous le dis, j'ai lu ce bouquin de la même manière dont je regarde une série télé. J'avais vraiment sous mes yeux les scènes qui se déroulaient de la façon dont je les imaginais et il faut dire que l'auteur nous y aide pas mal avec son style d'écriture et ses descriptions. La seule chose que je regrette c'est que malgré la très bonne évolution des antagonistes, je n'ai pas vraiment su m'attacher plus que cela à la Reine Noire qui est pourtant l'antagoniste principal. Je me suis même trouvée plus d'affinité avec Maupuis, qui me faisait étrangement penser aux larbins des méchants dans les Disney, qu'aux autres antagonistes.

    Et puis, nous avons la fin, j'ai beaucoup aimé l'ouverture de celle-ci et la courte nouvelle qui suivait après elle. On imagine sans mal la venue d'un tome deux avec des nouvelles affaires et sûrement le retour de la reine noire et/ou de Maupuis.

    Du coup, en se qui me concerne, j'ai très hâte de me plonger dans le tome deux que je possède déjà car j'ai sût me prendre d'affection aussi bien pour les personnages principaux que pour les personnages secondaires et j'ai malgré tout, également très envie de retrouver les antagonistes. J'ai juste un petit bémol par contre, il y a parfois pas mal de lenteurs mais également des répétions dans les dialogues pour souligner la courtoisie entre les personnages. J'avoue avoir sauté ces passages-là avec les répétitions des monsieur et des madames  faites par le majordome par exemple. Mais à part cela, tout est bon dans cette histoire que je vous recommande vivement !

    Ma note

    18/20


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :