• La quête D'Ewilan (trilogie)

    La quête d'Ewilan, de quoi ça parle ?

    La quête D'Ewilan (trilogie)

     

    Ewilan Gil' Sayan est la fille d'Elicia et Altan Gil' Sayan. Elle est née dans un autre monde mais pour la protéger d'une guerre naissante, ses parents décident de l'envoyée dans le notre avec son frère en bloquant leurs souvenirs. Ils sont confiés à deux familles différentes afin qu'ils n'aient aucun contact et éviter que leurs ennemis ne les retrouves. C'est dans son monde d'origine, qu'Ewilan, accompagnée de Salim, son meilleur ami, rencontre Edwin Til' Illan ainsi que d'autres compagnons, et qu'elle apprend que la situation de l'Empire est critique. Elle découvrira également qu'elle est destinée à le sauver afin de pouvoir libérer ses parents d'une force maléfique et qu'elle possède pour cela, l'Art de Dessin. Salim et elle devront alors tout faire pour survivre dans ce monde hostile avec l'aide de leurs alliés.

    Mon Avis

    Eh oui, dans la catégorie des livres, "lus l'année dernière et qui n'ont toujours pas de chroniques", vous pouvez accueillir cette fameuse trilogie ! La quête d'Ewilan fait partie de ces sagas pour jeunesse incontournables aujourd'hui, en France. Les écoles commencent même à les étudier avec leurs élèves car les professeurs ont comprit que cette série possédait tout ce qu'il fallait pour plaire au jeune public. Quant à moi, il est vrai que je l'ai lu sur le tard, puisque je me les suis procurée l'année dernière seulement. Aujourd'hui, je dois dire que je pense que je les aurais très certainement adorés si je les avais lu enfant. Seulement, à l'époque, ils ne m'avaient jamais fait très envie. C'est comme les Tara Duncan, que j'ai commencé à lire vers 15 ans seulement. Enfin bref, la nouvelle collection de Rageot en poche venait de sortir, les couvertures étaient magnifiques et les prix restaient très accessibles donc, je me suis achetée les trois d'un coup car je savais que sinon, j'aurai du mal à me replonger dans la saga si je l'avais arrêté entre temps.

    Mais du coup c'est bien ou pas ? Oui parce que même si j'ai pris mon temps et que beaucoup d'entres vous ont déjà découvert l'univers d'Ewilan, je suppose qu'il existe toujours une partie du public qui, comme moi, n'avait pas spécialement envie de s'y mettre lorsqu'ils étaient enfants...

    Pour un public jeunesse allant jusqu'au collège, oui, c'est très bien et je dirais même plus, c'est génial à étudier si des profs de français passent par là ! 

    En revanche je pense que la quête d'Ewilan fait partie de ces séries qui ont mal vieillit vu le nombre de stéréotypes qui s'y trouvent et que les auteurs préfèrent éviter aujourd'hui au risque de trouver ça raciste. Je veux bien sûr parler de la situation de Salim. Bon que je vous le dise tout de suite, Salim est justement mon personnage préféré dans la série, celui qui, pour moi, possède la plus belle évolution de la trilogie de base (puisque je n'ai pas encore lu le reste). En revanche, il est vrai que sa situation au début de l'histoire peut faire grincer des dents : un jeune ado black, pas des meilleurs à l'école, qui vit dans un H.L.M, avec une famille nombreuse et qu'il a parfois du mal à supporter... Oui, ça fait beaucoup de stéréotypes d'un coup. Mais la raison pour laquelle il reste mon personnage favori de la saga devant Edwin ou même Ellana c'est tout simplement son histoire par la suite, son évolution, son caractère et ses décisions qu'il prend pour subvenir à son futur. C'est le genre de personnage qui ne se prend pas tellement au sérieux au début et que l'auteur a su prouver sa valeur par la suite. J'ai aussi beaucoup apprécié sa proximité et sa relation avec le chevalier Bjorn.

    Car en revanche, le cas de Ewilan/Camille, lui, est très loin d'avoir remporté le même succès que celui de Salim et pour moi, c'est tout simplement la définition même de la Mary Sue en puissance ! Excusez-moi pour les fans mais oui, elle m'est insupportable et bien qu'elle s'arrange très largement dans le dernier tome, dans les deux premiers, je ne pouvais juste pas la blairer. Là où elle m'est paru beaucoup plus sympathique et où j'ai pu commencer à l'apprécier un minimum, c'est lorsque Salim se transforme pour la première fois et qu'elle est la seule à s’inquiéter de son état. Puis par la suite, lorsqu'elle se rend compte de ses sentiments pour lui. Bref, il m'aura vraiment fallut du temps pour voir au delà de la simple Mary Sue qu'elle est en apparence. 

    Concernant donc Edwin et Ellana, pour cette dernière, on ne la voit pas tellement et elle est plus considéré comme un personnage secondaire que principal, c'est ainsi que je l'ai ressentit pour ma part. Quant à Edwin, il a tout du super héros dont toute les filles rêverait de tomber amoureuse et je suis sûr que si je l'avais lu plus jeune, je serais moi-même tombée sous son charme. 

    En réalité, en tant qu'adulte, les personnages ne m'ont pas tellement intéressé plus que cela (hormis Salim). C'est surtout l'univers tout autour qu'a créé Pierre Bottero et le sous-texte sur l'espoir et l'imagination dont peuvent faire preuve les Dessinateurs. L'Art du Dessin renvoi vraiment ce côté très poétique que l'on retrouve dans ce monde. Il est clair que chacun des obstacles que franchissent avec brio les personnages permet l'évolution de ceux-ci et donnent de quoi émerveiller les enfants qui rêveraient de pouvoir en faire autant. S'il me parait difficile de pouvoir se retrouver dans le personnage de Camille pour les jeunes filles, elles le seront avec grand plaisir pour Ellana. Quant aux garçons, il me semble que Salim et Edwin leurs donneront très envies de vouloir évoluer comme eux. Oui dans ma chronique, le mot "évolution" apparaît beaucoup c'est vrai mais pour moi, c'est le message que veut faire passer l'auteur dans ces bouquins. Oui Camille ressemble à une Mary Sue au début mais cela ne l'empêchera pas par la suite de devenir plus humaine et peut-être justement, plus attachante car elle aura vécu beaucoup de choses entre temps. 

    En bref, Pierre Bottero a fait un excellent travail sur cette saga et il a le mérite pour un homme, de mettre en première ligne des femmes badasses comme Camille et Ellana, ce qui est rare même pour les femmes de mettre en avant des personnages féminins. Donc oui, je dirais que c'est une série parfaite pour les enfants et si vous n'êtes pas encore au courant (ce qui m'étonnerait quand même beaucoup) sachez que la trilogie existe en format BD également !

    Ma note

    14/20


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :