• Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Inspiring Generation, de quoi ça parle ?

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

     

    dates de diffusion du 15/01/2014 au 03/04/2014 // Historique/Thriller/Romance coréen // 24 épisodes de 59 mins

    Basé sur le manhwa éponyme de l'auteur Bang Hak Gi, ce drama raconte les histoires d'amours, d'amitiés et du patriotisme des jeunes combattants pour l'indépendance coréenne dans les années 1930. Celles-ci se déroulent à Shanghai en Chine, et ce pendant l'occupation japonaise.

    Sin Jeong Tae est un jeune homme brusque, maladroit, arrogant et assez sûr de lui. Cependant, il reste quelqu'un de pur et passionné, se dévouant corps et âme afin de prendre soin de sa famille et surtout de sa jeune sœur malade. En effet, à l'âge de 15 ans, Jeong Tae a été adopté par Kim Seong Deok suite à la mort de son père, abattu par un officier japonais. Il deviendra progressivement le meilleur combattant des ruelles de Shanghai grâce à sa force combinée à son esprit compétitif. Ok Ryeon, la fille de Seong Deok, rêve quant à elle de devenir la chanteuse la plus populaire de Shanghai. Mais elle est surtout devenue une amie de Jeong Tae, tous deux grandissant ensemble comme frère et sœur...

    Mon avis

    Dans le cadre du challenge L'Explorateur, dont le thème du mois était de regarder un drama avec un personnage noble, j'ai visionné Inspiring Generation, un drama qui me faisait très envie depuis sa sortie par son affiche sublime et son contexte historique. En effet, les dramas se déroulants durant l'occupation japonaise pour moi, ils se comptent, sur les cinq doigts de la main tellement c'est une période rarement adaptée à l'écran. En soit, Dans l'Histoire du monde, l'occupation japonaise en Corée est encore assez ressente finalement et je peux comprendre que les événements restent encore présents dans les mémoires des coréens. Personnellement, avec celui-ci, je n'ai vu que deux dramas se passant à cette époque, Bridal Mask, qui fut un coup de cœur énorme lorsqu'il était sortie et Capital Scandale est dans ma liste des séries classiques à visionner. 

    Inspiring Generation (KDrama 2014)Inspiring Generation (KDrama 2014)

     

     

     

     

     

     

    Pour autant j'en suis ressortie très mitigée et assez déçue en fin de compte, en faisant des avances rapides pour les six derniers épisodes tellement j'ai trouvé que l'histoire s'essoufflée. Pourquoi ? Qu'est-ce qui a fait que ça n'ait pas fonctionné pour moi et de nombreuses autres personnes alors que ce projet était si ambitieux au départ ? Je vous suggère de commencer par les points négatives et de terminer avec le positive et du coup, parlons du casting tout aussi mitigé que cette série voulez-vous ?

    Non pas qu'il soit non plus mauvais, à l'annonce de celui-ci, j'avouerais que l'on a tous été surprit, dans la communauté des dramavores, à l'époque lorsque l'on a su que le personnage principal serait interprété par Kim Hyun Joong, ex membre du groupe de de kpop SS501 mais aussi celui qui avait auparavant joué les rôles cultes de Yun Ji Hu dans le classique Boys Before Flowers et celui de Baek Sung Jo dans le nullissime et tout aussi classique Mischievous Kiss. Autrement dit, deux dramas romantiques modernes n'ayant rien en commun avec le registre de Inspiring Generation et au vu de ses précédents rôles, on avait nos raisons d'avoir peur de la qualité de celui-ci. Finalement, je fus très agréablement surprise de l'amélioration de son jeu d'acteur. On est tous d'accord sur la question, il a énormément travaillé pour ce rôle-ci, loin d'être facile à interpréter et il a également beaucoup travaillé sur son corps et ses muscles, ses atouts principaux pour son personnage. 

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

     

     

     

     

     

     

     

    Concernant nos deux actrices principales, Jin Se Yeon et Im Su Hyang, rien à redire dessus. Non pas qu'elles soient irréprochables, elles font du bon boulot, mais sans plus. J'avouerais avoir plus accroché à leurs versions ados, ce qui, malheureusement, est souvent le cas dans les dramas historiques. Im Su Hyang en revanche, nous proposait des scènes de combats magistrales là où le personnage de Jin Se Yeon n'en a aucune mais nous montrait un jeu plus naturelle, plus attachant et plus expressif que pour Im Su Hyang, dont le personnage se devait avoir cet aspect "inaccessible" et renfermé, une chose pas évidente à mettre en avant car très souvent les actrices dans son cas montrent justement peu d'expressions, nous paressant alors fade tandis que le personnage, lui, est juste excellent.

    En bref, pour moi, la grosse révélation du drama s'est plutôt faite chez nos protagonistes secondaires, avec en tête d'affiche, Kim Seong Oh, dans le rôle de mon personnage préféré de la série, Jeong Jae Hwa.

    Toutefois, avant de vous parler des personnages, restons un peu dans les points négatives avec le scénario, beaucoup trop décousus et pas suffisamment travaillé à mon goût. S'il y a vraiment une chose qui m'a davantage laissé perplexe, c'est que durant une grande partie du drama, la réalisation mettait un point d'honneur à nous mettre des fins d'épisodes digne de ce nom avec le suspens qu'il fallait sauf que vers cinq ou six derniers épisodes, les fins étaient devenues bien trop brutales ! Ils coupaient de façon totalement random, parfois en plein milieu d'une scène et toi tu es là, devant ton écran, à écouter le dialogue en cours et pouf, générique de fin ! On avait vraiment cette impression que l'équipe s'en foutait et qu'ils n'avaient plus qu'une envie, que ça se termine enfin. Comme souvent, j'ai largement préféré la première partie plutôt que la deuxième car elle est bien plus dynamique, on découvre l'univers, les personnages... En réalité, je n'ai que moyennement apprécié le fait que pas mal de personnages secondaires disparaissent vers la moitié du drama justement pour bien montrer la différence entre le contexte de la première partie qui se passe sur le territoire coréen occupé par le Japon et le contexte de la deuxième partie qui se passe sur le territoire chinois, à Shanghai, occupé également, en partie, par le Japon. J'aurais aimé revoir le gang de Jeong Tae ou encore Kim Su Ok, pourtant un personnage intéressant, qui disparaît avec pour seul excuse, l'explication très vague que va donner Kim Ok Ryeon à Jeong Tae, sans la moindre image ou scène flashback qui aurait pu nous confirmer ses dires. 

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Bon, ceci-dit, on a quelques très bons personnages qui apparaissent ensuite mais dans un premier temps, je dois bien l'avouer, on est vite frustré par ces abandons. Autre point scénaristique qui m'a également déplu, les flashbacks trop présents. C'est un fait que je reproche souvent dans les dramas, combler les épisodes avec des flashbacks inutiles. Genre on a vu la dite scène au début de l'épisode ou dix minutes avant mais non, au risque de nous prendre pour des imbéciles qui ne sauraient pas à quoi pense les personnages à ce moment là, ils nous remette la même scène qui s'est passé quelques instant avant. Bon en plus de cela, nous avons quand même quelques longueurs au cours de la deuxième partie et là où je craignais dans Bad Guys que la série soit trop "Musclore" (alors que ce ne fut absolument pas le cas), ici j'avais cette forte impression car dans chaque épisode, tu vas avoir droit à un combat main nu plus ou moins justifier pour bien montrer que oui, notre héros est un homme badasse. Oh et autre chose qui m'a pas mal déçu, la romance. Et ce sera une parfaite transition pour parler des points forts car la romance va dans les deux. Ici, je parle principalement de l'attitude du héros envers Gaya quasiment durant tout le long de la série alors qu'ils se seront à peine rencontré lorsqu'ils étaient adolescents et que leur histoire d'amour n'aura duré que le temps d'un baisé. C'est bon, pas la peine de ressasser le passer comme cela, normalement, la fille tu aurais dû l'oublier il y a longtemps vu que tu es maintenant en couple avec Kim Ok Ryeon... 

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Et là, j'avoue avoir était mitigé par le couple principal entre Jeong Tae et Kim Ok Ryeon. Déjà, je n'ai jamais réussi à comprendre tous les avis négatives sur cette dernière comme quoi il s'agirait du personnage le plus inutile du drama. Non, je suis désolée mais non, loin de la même. Car comme dirait Gaya, il me semble, "Jeong Tae contrôle les actes de II Gook Hoe mais c'est Kim Ok Ryeon qui contrôle ceux de Jeong Tae." Donc, logiquement, en contrôlant Kim Ok Ryeon, on fait main basse sur les deux et c'est pour ça que le personnage prend une grande importance dans la partie deux, là où celui de Gaya a était très mal écrit puisqu'elle perd tout l'intérêt qu'elle avait au début. Je croyais à cette antagoniste, dure, cruelle et qui ne reculerait devant rien pour sa vengeance. Résultat des courses, Gaya se fait carrément voler la vedette par Kim Ok Ryeon, qui en vient également à voler celle de Jeong Tae lui-même. D'ailleurs, là où la majorité des avis iront dire que l'acteur Song Jae Rim (celui qui interprète le génial Mo Il Hwa) est celui qui écrase à plate couture Kim Hyun Joong, pour moi, c'est vraiment Kim Seong Oh qui est dessus du lot. Jeong Jae Hwa fut le personnage le plus entier, le plus aboutie et le mieux écrit pour moi du drama, Celui dont on comprenait le mieux les sentiments et ces décisions, en plus avec ses chapeaux qui rendaient le personnage encore plus mythique et son air canaille franchement, il avait tout pour plaire. 

    Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Côté réalisation, c'est vraiment l'aspect qui m'a permit de rester jusqu'au bout. Le montage était très réussit, très travaillé. Il y avait cette ambiance un peu steampunck qui m'a vraiment plu aussi bien dans les vêtements, les accessoires mais aussi dans la mise en scène et les paysages. En réalité, je pense que les années 30 en Corée est l'époque qui correspond le mieux et qui fait le mieux ressortir cet aspect steampunck justement. Bon ceci dit, le steampunck n'est absolument pas le registre de ce drama mais je me disais juste, durant une bonne partie, qu'il avait cet aspect que j'aimais. D'ailleurs maintenant que j'y pense, je ne crois pas qu'il existe un seul drama qui soit de ce registre là et pourtant j'aimerais beaucoup. 

    Inspiring Generation (KDrama 2014)Inspiring Generation (KDrama 2014)

    Les costumes et les décors faisaient vraiment ressortir l'ambiance des années 30 et nous avons droit à beaucoup de références cinématographiques et autres cultures de l'époque, ce qui est un très bon point car on sent que nous sommes vraiment plongé dans l'époque. 

    Donc, pour conclure, si je reste mitigée sur ce drama, c'est que beaucoup de choses sont bonnes mais on a aussi de nombreux points négatives qui sont aussi bien techniques que scénaristiques dans les deux cas. Il en est de même pour le casting dont les acteurs secondaires et les personnages secondaires étaient bien plus intéressants que les principaux. Certes, le casting reste astucieux, ingénieux mais aussi imprévisible et je viens d'apprendre pourquoi le personnage de Kim Su Ok disparait aussi subitement dans le drama. C'est tout simplement parce que Kim Jae Wook, son interprète, se disputait souvent avec la production durant le tournage, n'étant pas d'accord avec la suite du scénario. Du coup, passons maintenant à l'OST voulez-vous ? 

    L'OST

    L'OST, il faut bien le dire, était incroyable ! On avait droit aussi bien à du rock, qu'à des balades mais malheureusement peu de musiques instrumentales dignes de ce nom qui me sont restées en mémoire. Je vous ai donc sélectionné deux chansons qui m'ont le plus marqués dans ce drama.

    Yim Jae Bum ~ Destiny 

     

    Le thème song du drama et bon dieu que j'aime cette ambiance puissante, à la fois dans la voix du chanteur mais aussi dans l'instrumentale. Cette chanson illustrée à merveille l'action et la dureté du drama. Elle mettait vraiment en avant le suspens durant chaque combat, chaque prise de décision et même que la première fois que je l'ai entendu, je me suis dis, "bon dieu ce que ce drama va être génial !"

    I.D ~ Like A Fire

    Un tout autre registre, mais qui collait également parfaitement à l'ambiance du drama et à celle qu'elle était censée installer durant son passage. En soit, l'OST faisait vraiment bien son travail, chaque musiques étaient choisies avec soin et il devenait difficile de ne pas succomber à elles. Il est sûr que l'OST a énormément joué pour que je tienne jusqu'à la fin, il donne beaucoup et même si je pourrais reprocher cette sur-utilisation qui est quasi-permanente dans les KDramas, ici, bien que ce soit aussi le cas, ça ne m'a absolument pas dérangé car elle donnait un vrai rythme à la série et c'est tant mieux !

    Ma Note

    14/20

    Et vous ? Que pensez-vous de ce drama ? 

    « Bilan Juin 2018 Les messagers des vents Tome un {Clélie Avit} »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Novembre à 14:20

    abandonné au bout de 11 épisodes ça ne décollait pas, ça m'a lassé

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :