• Détective Conan [Manga/animé/drama]

    Détective Conan, de quoi ça parle ?

    Il s'agit de l'histoire d'un lycéen détective qui commence à avoir une très grande réputation au Japon, Kudo Shinichi. Ce dernier, pour draguer sa meilleure amie dont il est secrètement amoureux, décide de l'emmener dans un parc d'attraction pour la féliciter de sa victoire au championnat de karaté. Lors de leur promenade, un meurtre a lieu dans les montagnes russe et permet, encore une fois, à Shinichi de fanfaronner devant sa copine qui, n'étant pas habituer à ce genre de scène, fond en larme. Seulement, le grand détective décide de l'abandonner en croisant un homme habillé tout en noir qu'il avait déjà remarqué lors de l'enquête à cause de son regard froid.
     
    Il le suit et le crétin se fait prendre par le complice qui arrive derrière lui et l'assomme. Les deux hommes le force à boire un nouveau poison concocté par leur organisation meurtrière sauf que, SURPRISE ! Il ne meure pas ! Eh non, à la place il se transforme en un enfant de primaire, âgé de sept ans ! Du coup, en tentant de rentrer chez lui, il tombe sur son voisin, le professeur Agassa, un inventeur qui se considère comme un génie. Celui-ci lui conseil vivement de cacher son identité pour protéger ses proches et alors que Ran Mouri, sa copine, essaye de le retrouver parce qu'elle s'inquiète, lui demande son nom, la il improvise et... Edogawa Conan est né. Comme la père de son amie et un détective privé raté, il part habiter chez elle tout en lui cachant qui il est vraiment et là commence les ennuis.
     
     Je vais répartir mon avis en trois parties : la première concernera le manga, la deuxième sera sur l'animé et enfin la troisième se fera sur les adaptations en téléfilms/dramas. Je ne pourrais pas juger sur les jeux vidéos car des 21 jeux sorties jusqu'à présent, un seul a été traduit en français mais j'y reviendrais en conclusion.
     
    1) Le manga
    détective conan
    La première file de détective Conan est paru en 1994 dans le très populaire magazine Weekly Shonen Sunday et est toujours en cours de publication. Aujourd'hui nous allons arriver au millième chapitre dans quelques semaines et l'auteur, Gosho Aoyama, a révélé qu'il s'agira d'une histoire d'amour. Entre qui est qui ? Nous l'ignorons mais beaucoup pensent soit au couple Heiji Hattori/Kazuha Tooyama, soit à Kogoro Mouri/Eri Kisaki (les parents séparés de Ran qui, de toute évidence, possèdent encore des sentiments cachés l'un pour l'autre). Pour la millième file, il serait dommage de revenir sur le couple Shinishi/Ran à moins que Conan redevienne temporairement Shinichi comme cela a été plusieurs fois le cas au cours de l'histoire.
    Mais commençons donc par le commencement voulez-vous ?
    Je débuterais mon avis d'abord par le dessin et ensuite sur l'univers en lui-même.
    Tout ceux ayant suivit le manga l'auront remarqué, on voit clairement une grande différence entre le dessin du premier tome et celui du dernier ce qui, disons-le franchement, fait du bien à nos yeux. Non parce que l'évolution s'est fait en s'améliorant vu que les premières files ont un dessin beaucoup plus léger que les dernières. Ne serait-ce que pour les trais des personnages.
    Ce qui est très sympa à observer, c'est que plus on avance dans les tomes, plus on remarque que les trais deviennent plus dures, plus sombres et c'est d'ailleurs le cas. Plus on avance dans le manga, plus les personnages deviennent sombres et on sent qu'on arrive petit à petit vers le dénouement finale. Cela permet de nous montrer qu'au file du temps et de leurs aventures, les personnages murissent et comprennent que tout n'est pas rose dans le monde. c'est notamment le cas avec les détectives juniors, la bande de gamin qui suit Conan partout où il va et se retrouve malheureusement très souvent en présence d'un cadavre. A sept ans, je n'ose imaginer ce que je ressentirais à leur place et l'évolution la plus frappante parmi ces enfants est sans conteste celle de Mitsuhiko Tsuburaya puisque grâce à sa maturité et son intelligence, Conan lui fera de plus en plus confiance pour lui confier certaines parties. D'ailleurs, si l'un des détectives juniors viendrait à découvrir son identité, c'est sûrement lui qui y parviendra.
    Pour continuer sur autre chose dites-vous bien ceci, plus de 90 volumes sont sortis ce qui en fait un des mangas les plus longs au monde et tout l'univers est absolument encré dans la culture japonaise. Pour la venue du sommet G8, le ministre japonais des affaires étrangères a utilisé les personnages du manga pour illustrer ses tracts. Des statues en bronze de Conan, Shinishi et Ran ont été réalisé notamment dans les villes de Hokuei et Tottori au Japon. Des livres d'éducations pour élèves en primaires sont à l'effigie des personnages, en bref, ils sont partout et c'est un vrai phénomène partout dans le monde ! Rares sont les mangas à être aussi populaires !
     
    Ma note
    19/20

    2) L'animé
    détective conan

    Je vous le disais, le manga est peut-être très populaire à travers le monde mais l'animé l'est encore plus. Pour preuve, peu sont les gens à vraiment connaitre la trame de l'histoire et savoir que Conan et Shinishi sont une seule et même personne. L'animé au Japon est un véritable mode d'éducation encore plus que le manga et extrêmement apprécié par le public de tout âge, même si c'est encore plus flagrant du côté des enfants. Le premier épisode de la série fut diffusé en 1996 et aujourd'hui, nous arrivons au 900ème épisode ce qui est énorme pour une série animé. De plus, 20 films d'animations ont été réalisés et depuis 1997, un film sort chaque année et se retrouve très souvent en tête du box-office japonais. Certains épisodes de l'animé sont uniques et n'apparaissent pas dans le manga. Il existe aussi des OAV, des épisodes spéciaux qui sortent de temps en temps lorsqu'il y a un trou dans la planification de l'année. Un OAV a notamment permit au trois mangas les plus populaires de Gosho Aoyama de se rencontrer avec Conan, Magic Kaito (qui lui intervint souvent dans détective Coçnan) et Kamen Yaiba.
    D'autres épisodes dit "canons" ont vu le jour avec Conan qui rencontre Lupin. Une série de film Lupin III et Conan a ainsi vu le jour et sont tout aussi populaires. Enfin il faut savoir que l'équipe de dessinateur de l'animé change régulièrement et nous avons de ce fait des épisodes qui sont bien plus réussit que d'autres côté esthétique. Le tout premier épisode fut à nouveau réalisé, 20 ans après sa sortie, et amenant un nouveau point de vue sur la série. Honnêtement, si vous souhaitez commencer à regarder l'animé, commencez plutôt par le vrai épisode un car ce nouveau apporte énormément de spoiles si vous ne connaissez pas la série avec l'apparition de certains personnages qui arrivent plus tard dans la série.
     
    3) Les téléfilms/drama
    détective conan
    Et là, arrive le drame. L'équipe de production de détective Conan a une idée, adapter Conan en série live puisque sont principale concurrent au Japon, à savoir les enquêtes de Kindaichi, rencontre un franc succès grâce à ça. Sauf que, là où les dramas de Kindaichi sont particulièrement réussit et avec un casting très fort à chaque fois (Kindachi fut joué à tour de rôle par les très populaires Domoto Tsuyoshi en 1995 et en 1996, Jun Matsumoto en 2001, Kamenashi Kazuya (pour un unique téléfilm) en 2005 et enfin Yamada Ryosuke en 2013 et 2014), détective Conan tourne plus en ridicule qu'autre chose. Malgré un premier téléfilm en 2006, avec Shun Oguri dans le rôle de Shinichi, qui se passe avant le début de l'histoire du manga, ma fois pas mal réussit (quand on voit la suite on comprend ce que je veux dire par "pas mal") le deuxième qui suit (en 2007) lui est parfaitement ridicule. Les gamins dans les rôles de Conan et d'Aï Haibara font vraiment peines à voir et même s'ils retrouvent très vite leur taille adulte et qu'on retrouve Shun Oguri presque pour notre plus grand bonheur, c'était tout simplement raté. Shun Oguri est devenu par la suite un immense acteur très populaire en Asie et plus particulièrement au Japon, mais bon sang c'était la première fois que je voyais un téléfilm japonais et vu comme c'était mauvais, j'ai voulu quand même vérifier si c'était pareille tout le temps parce que je me disais, les pauvres quand même s'ils n'ont que ça à se mettre sous la dent... Du coup, j'en ai profité pour regarder la filmographie de Shun Oguri, clairement le seul qui se défendait un peu dans ces deux téléfilms. J'en ai pris un au hasard, je suis tombée sur Hana Yori Dango et là... C'est une autre histoire que je vous raconterais dans un prochain article.
    Bref, revenons à nos moutons, après ces deux téléfilms raté donc, plus rien pendant quatre ans. On aurait pu croire qu'ils avaient abandonnés l'idée donc mais non, ils reviennent en 2011 avec un troisième téléfilm avec Junpei Mizobata cette fois dans le rôle de Shinichi. L'équipe de production, suite à l'horreur du deuxième téléfilm, a comprit qu'ils avaient plutôt intérêt à ce concentrer sur des histoire remontant avant le début du manga pour éviter de foutre la honte aux pauvres acteurs qui auront à jouer Conan et Aï. Et là, nous avons les pro Shun Oguri et les pro Junpei Mizobata dans le rôle de Shinichi. Tout comme c'est la guerre pour savoir qui joue le meilleur Kindaichi entre Domoto Tsuoshi, Jun Matsumoto et Yamada Ryosuke, Kamenashi ne compte pas puisqu'il n'a joué que dans un seul téléfilm. Sauf que bas... vu le niveau d'acteur des deux pour ce rôle de Shinichi, excusez-moi mais je ne vois pas ce qu'il y a à débattre. Ben en soit, l'un comme l'autre ne se défendent pas mal. Junpei surjoue peut-être un peu moins mais ça reste bof et le gros, très gros problème qu'on a avec les quatre téléfilms plus le drama, c'est la réalisation. Aussi le scénario je vous l'accorde. Mais j'ai toujours trouvé que la réalisation hachée avec les mouvements de caméra à donner mal à la tête n'aidait absolument pas à apprécier chacune des adaptations. Après dans le drama, on a eu des caméos sympas comme l'apparition d'Heiji et de kazuya dans le quatrième téléfilm et un épisode du drama. Mais ça reste moyens.
     
    Ma note
    11/20

     
    4)Conclusion
     
    Après ce long roman, excusez-moi, je dirais que détective Conan est ce qui a marqué mon intrusion dans la culture asiatique. Sans Conan, pas de Shun Oguri, pas de Shun Oguri, pas d'Hana Yori Dango, pas d'Hana Yori Dango, pas de Jun Matsumoto, pas de Jun Matsumoto, pas d'Arashi, pas d'Arashi, pas de Johnny's... Bref, pour moi, ça a été une véritable chaîne. Mon conseil si vous voulez découvrir ce merveilleux univers, commencez par lire le manga. Au moins les quatre premiers tomes et ensuite, passez à l'animé si vraiment vous avez du mal avec les mangas. Ensuite, sachez que nous avons une excellente équipe française qui la Kudo project et qui propose des traductions des dernières files sorties ainsi que pleins d'autres projets autour de Détective Conan.
     
     
    Et toi ? Tu connais Détective Conan ? Comme d'habitude, n'hésite pas à me dire ce que tu en as pensé ! happy

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :