• Série coréenne diffusée en 2017 // historique/fantastique // avec Yu Ah In/Im Su Jeong/Ko Kyoung Pyo/Kwak Si Yang // 16 épisodes X 7O mins // Netflix

    Seo Hwi Yeong, Ryu Su Yeon et Shin Yool sont 3 amis qui vécurent dans les années 30 sous l'occupation japonaise en Corée. Ils étaient des révolutionnaires pour rendre à leur pays sa liberté. En 2017, Han Se Ju est un écrivain de renom, idolâtré par des milliers de fans à travers le monde. Parmi eux Jeon Seol est certainement la plus grande fan de Se Ju parmi tous. Tous deux doivent faire fassent aux souvenirs de leur vie passé et rencontreront le fantôme de Shin Yool qui cherche la vérité sur sa mort.

    Comme certains d'entres vous le savent, j'ai fais un grand ménage de printemps dans ma wishlist sur Nautiljon. J'en avais profité pour me sélectionner quelques dramas à voir cet été et qui se trouvent dans ma liste depuis longtemps. Dans le cas de Chicago Typewrite, je voulais le voir depuis sa sortie en 2017 et j'avoue que les avis très élogieux que j'ai vu dessus, en plus du casting, m'ont boostés pour le lancer. Comme si cela ne suffisait pas, mon compte Netflix me le proposait en première page aussi, je n'ai pas trop hésité pour le lancer enfin et qu'est-ce que j'ai bien fait ! Ce n'est pas pour autant un coup de cœur mais j'ai vraiment beaucoup aimé ce drama et je comprends tout à fait sa popularité chez nous.

    Mais commençons par les points négatifs qui ont quelques peu freinés mon enthousiasme et empêcher ce coup de cœur que j'espérais ici. Tout d'abord, malgré tout ce que le scénariste a à raconter, le drama souffre de pas mal de longueurs. C'est simple, si je commence à faire des avances rapides dans une série, c'est qu'il y a un problème de rythme pour moi et ce fut le cas ici. J'ai sauté pas mal de scènes sans pour autant que cela gène ma compréhension sur la suite. Autre point négatif, le manque de suspens sur la vérité de la mort de Shin Yool. Sans vous spoiler, hormis la toute dernière scène qui conclue le drama que j'ai adoré parce qu'elle fait rendre le personnage de Shin Yool encore plus génial qu'il ne l'est déjà, j'avais deviné, dès les 3 premiers épisodes, la cause de sa mort. Le tout restait bien sûr de faire le lien en résolvant ce qui a conduit le coupable à faire cela. J'avais peur d'une chose concernant la responsabilité de Shin Yool sur ce qui a pu l'obliger de se comporter ainsi avec Seo Hwi Yeong mais heureusement, le drama a su très bien l'esquiver et éviter ce qui aurait pu être un gros cliché. Je sais que c'est flou mais ceux qui ont vu le drama comprendront sûrement ce à quoi je fait référence. Il y a également deux personnages, bon trois, qui constituent un gros point noir pour moi et dont j'aurais voulu me passer volontiers de leurs présences. Il s'agit de Baek Tae Min, sa mère qui entre dans le cliché des mères insupportables dans les dramas et celle qui aide Baek Tae Min puisque sa présence ne sert absolument à rien. Autant il y a des antagonistes qui sont hypers charismatiques malgré leurs cruautés autant Baek Tae Min est le parfait cliché des méchants qui sont là juste pour pimenter l'histoire et pour une cause totalement absurde qui n'a pas lieu d'être.   

    Chicago Typewrite ou Que feriez-vous si vous vous rappeliez de votre vie passée ?Chicago Typewrite ou Que feriez-vous si vous vous rappeliez de votre vie passée ?

    Bien maintenant que ça c'est fait, attardons nous maintenant sur le positif c'est-à-dire tout le reste ! Que ce soit l'OST qui est absolument géniale et qui colle parfaitement à l'ambiance du drama, sa réalisation, sublime avec les transissions entre le passé et le présent qui sont très biens trouvés et rendent le montage fluide, les décors, les costumes et bien sur le casting !

    Yu Ah In en tête que j'ai adoré retrouver ici dans les deux rôles principaux pour deux personnages assez différents. En effet, là où Seo Hwi Yeong est quelqu'un de très secret et qui n'ose pas ouvrir son cœur au risque de devoir abandonner son combat, Han Se Ju est quelqu'un de très ouvert, un écrivain de renom qui s'est rapidement fait à la célébrité. J'avais déjà eu l'occasion de voir Yu Ah In dans 2 rôles qui m'ont beaucoup marqués : Mun Jae Shin dans Sungkyunkwan Scandal et surtout avec son interprétation inoubliable de Lee Bang Won dans le génial Six Flying Dragons. Forcément, vu la très bonne impression que j'ai de lui à chacune de ses prestations, je l'attend au tournant dans son prochain drama Hellbound.

    Chicago Typewrite ou Que feriez-vous si vous vous rappeliez de votre vie passée ?Chicago Typewrite ou Que feriez-vous si vous vous rappeliez de votre vie passée ?

    Je ne suis pas très familière avec les autres acteurs mais hormis Kwak Si Yang, dont j'avais l'impression qu'il forçait les traits de méchanceté et de stupidité de Baek Tae Min, les deux autres acteurs principaux m'ont tout aussi impressionnés. J'ai plusieurs autres dramas à voir avec Ko Kyoung Pyo que j'ai déjà pu voir dans Flower Boy Next Door et Cross. 

    Hormis le casting, bien sûr, le scénario du drama qui, malgré ses longueurs, propose une histoire très intéressante avec des personnages forts. C'est toujours compliqué de vouloir proposer un récit sur deux époques différentes qui tienne la route et sans incohérences. Ce qui m'a le plus plu ici, c'est de découvrir comment Seo Hwi Yeong, Ryu Su Yeon et Shin Yool ont évolué, qu'est-ce qui a bien pu leurs arriver pour qu'ils soient séparés au moment de leurs morts ? Car même si j'avais deviné le pourquoi, c'était surtout le comment qui m'intéressait. Je vous l'ai dit, Shin Yool est mon personnage préféré car il est celui qui fait le lien entre les deux époques et qui doit supporter de voir Seo Hwi Yeong et Ryu Su Yeon à travers Han Se Ju et Jeon Seol. C'est d'autant plus dure que seul Han Se Ju peut le voir (et la fille de la chamane mais on s'en fou, restons sur Han Se Ju ^^) et ne le reconnait pas sous cette nouvelle vie. Shin Yool peut se montrer parfois très comique mais lorsqu'il comprend qu'il ne devrait pas s'immiscer davantage dans le monde des vivants, même avec Han Se Ju et Jeon Seol, à cause de sa condition de fantôme, sa détresse me donnait envie de lui faire un gros câlin. Ce qui aurait été compliqué... En tout cas, suivre la génération des années 30 m'intéressait plus que que l'intrigue du présent.  

    Chicago Typewrite ou Que feriez-vous si vous vous rappeliez de votre vie passée ?Chicago Typewrite ou Que feriez-vous si vous vous rappeliez de votre vie passée ?

    En dehors du scénario, bien sûr, il y a la réalisation qui a énormément joué sur mon appréciation du drama. Les plans étaient magnifiques, dommage que sur Netflix, on ne peut pas faire de captures d'écrans parce qu'il y avait vraiment des scènes avec un décors et des jeux de lumières qui étaient sublimes. Je l'ai déjà évoqué plus haut, mais les transitions entre le passé et le présent m'ont beaucoup plu grâce au montage. La première fois avec le brouillard qui s'efface autour de Han Se Ju était très efficace pour dévoiler le décors et un paysage d'un autre siècle. Je ne le dirais jamais assez mais les dramas qui se passent durant les années 30 ont pour moi, les plus beaux décors. En particulier les dramas chinois qui s'en sortent toujours très bien. 

    Pour conclure, ce drama est excellent malgré quelques points négatifs et je ne peux que vous le conseiller si vous aimez ce genre de scénario. Je n'ai pas évoqué la romance car ce n'est pas ce qu'i m'a le plus marqué ici mais sachez qu'elle est bien présente et se développe petit à petit, sur un bon rythme même si là encore, il n'y a aucun suspens sur la résolution du triangle amoureux.

    16/20

    Et vous ? Que pensez-vous de ce drama ?


    votre commentaire
  • La rentrée des dramas

    Hello, on se retrouve aujourd'hui pour le traditionnel article sur les nouveautés à paraitre entre septembre et octobre. Enfin, la rentrée littéraire va même jusqu'à début novembre donc, poussons la rentrée des dramas jusque là. Je vous ai sélectionné 6 dramas à venir : deux japonais, deux coréen et deux chinois qui me font extrêmement envie et que j'espère voir bientôt. Bien évidemment, ce sont des dramas qui me font envies au moment où j'écris l'article. Rien ne m'oblige à les voir si finalement, ils ne m'intéressent plus. Honnêtement, hormis peut-être le premier, je pense tous les voir mais pas forcément cette année.

    La rentrée des dramas

    ¤ Nigatsu no Shousha // drama japonais // school // avec Yagira Yuya/Inoue Mao/Kato Shigeaki // ? ep

    Après avoir travaillé chez le leader du marché, Kuroki Kurodo vient d'être nommé à la tête d'un juku de seconde zone destiné aux enfants d'école primaire préparant les concours d'entrée au collège.

    Avec son discours surprenant voire effrayant, son arrivée fait vite parler parmi ses jeunes élèves et leurs familles. Mais il promet à tous qu'il les fera rentrer dans le collège de leur choix, étape primordiale dans leur vie.

    Alors oui, vous constaterez que je ne connais pas le nombre d'épisode pour les deux dramas japonais. Si vous même avez des infos, n'hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires. J'ai choisi ce drama uniquement pour la présence de Inoue Mao que je n'ai pas revu depuis Juui Dolittle en 2010... Ce qui fait 10 ans et j'aimerais beaucoup voir son évolution depuis. Même si le résumé a l'air tout à fait classique pour un school drama, cela fait un moment que je n'en ai plus vu et je pense rapidement enchainer les épisodes si je le lance un jour.

    ¤ Nihon Chinbotsu // drama japonais // science-fiction // avec Shun Oguri/Matsuyama Kenichi // ? ep

    En 2023, le Premier ministre Higashiyama présente lors d'un sommet international sur l'environnement un projet prévoyant de liquéfier les déchets polluants afin de les stocker dans des failles sous-marines. Pour travailler sur ce plan et bien d'autres, il crée un comité sur le futur du Japon constitué de hauts fonctionnaires issus de tous les ministères. Amami Keishi du ministère de l'Environnement, et Tokiwa Koichi du ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie, en font notamment partie.

    Le scientifique Tadokoro Yusuke publie alors un article annonçant que la région de Tokyo sera bientôt submergée par la mer. Amami tente de l'interroger pour en savoir plus mais n'obtient pas plus de détails. Il obtient par contre de la part de la journaliste Shiina Minori des informations sur les activités frauduleuses d'une société en lien avec le ministère de l'Environnement et sur la corruption au sein de ce dernier. Alors qu'il commence à être pris de sérieux doutes, Amami va être par hasard confronté à la dure réalité lors d'une sortie de plongée avec Tokiwa.

    Adapté du roman "la Submersion du Japon" de Akyo Komatsu qui a déjà connu de nombreuses adaptations, je ne connais pas du tout cette histoire mais le casting 6 étoiles du drama me donne extrêmement envie de le voir et m'intrigue beaucoup. De plus, la science-fiction reste assez rare dans les dramas japonais et au vu du casting, je m'attends à une certaine qualité pour la production et la réalisation. Je pense aussi que c'est un drama japonais assez attendu que ce soit pour la renommée du roman ou du casting donc si vous comptez le voir aussi n'hésitez pas à me proposer un visionnage commun une fois les sous-titres sortis. 

    ¤ Dali And Cocky Prince // drama coréen // Comédie // avec Kim Min Jae/Park Gyu Young/Kwon Yul/Yeon Woo // 16 X 70 mins

    Kim Dal Ri travaille en tant que directrice du Chungsong Art Museum. Cette fille unique d'une prestigieuse famille est très intelligente et sait parler couramment sept langues différentes.

    Jin Mu Hak est directeur d'une société mondiale de franchise de restauration dirigée par ses parents. Il a un sale caractère. Contrairement à Dal Ri, Mu Hak n'est pas du tout intelligent mais il sait très bien gagner de l'argent.

    Je dois vous avouer que le résumé ne dévoile pas grand chose qui puisse suffisamment m'interpeler et hormis pour les deux actrices Park Gyu Young et Yeon Woo, je ne suis pas du tout familière avec les deux acteurs masculins principaux. Alors pourquoi l'intégrer dans cette sélection ? Pour ses affiche promotionnelles que je trouve sublimes. Ni plus ni moins et elles pour le coup, m'intriguent suffisamment pour me dire que le drama promet une réalisation intéressante et originale. Donc oui je pense bien le voir et on peut dire merci à la production des affiches parce que sinon, je pense que je serais passée totalement à côté.

    ¤ The Red Sleeve Cuff // drama coréen // historique // avec Lee Se Yeong/Lee Jun Ho/Kang Hoon // 16 X 80 mins

    L'histoire est basée sur le roman Otsomae Beulgeun Kkeuddong écrit par Kang Mi Kang (2017).

    Seong Deok Im est une courtisane. Elle connaît le prince héritier, Lee San, qui tombe amoureux d'elle. Suite à son couronnement, il prend le nom de Roi Jeong Jo et souhaite faire de Seong Deok Im sa concubine mais cette dernière refuse, préférant garder sa liberté, ce qui ne correspond pas vraiment au rôle de concubine. Malgré tout, elle finit quand même par accepter la demande du Roi Jeong Jo.

    Le casting mes amis, le casting ! J'adore Lee Se Yeong et Lee Jun Ho alors les deux ensembles, je dis oui ! D'autant que cette année, j'ai totalement délaissé les dramas coréens historiques, c'est tristes. Donc je compte bien y remédier avec celui-ci mais je ne le lancerais sûrement pas avant l'année prochaine, le temps que sorte tous les épisodes. Et puis, Lee Jun Ho roi dans un drama historique ? Moi je dis oui, je veux absolument le voir en costume traditionnel !

    ¤ Forever And Ever // drama chinois // Historique/Romance // avec Bai Lu/Ren Jia Lun //  30 eps

    A l'époque de la Chine ancienne, Shi Yi est la fiancée du prince héritier alors que Zhou Sheng Chen est un grand général. Tous les deux tombent amoureux mais ne peuvent être ensemble à cause de leurs statuts respectifs. Finalement, Sheng Chen meurt au combat, laissant Shi Yi le cœur brisé.
    Aujourd'hui, à l'ère moderne, Shi Yi et Sheng Chen se sont tous les deux réincarnés. Shi Yi est doubleuse professionnelle et Sheng Chen est professeur. Quand ils se rencontrent, Sheng Chen demande à Shi Yi de l'épouser pour qu'il puisse échapper à un mariage arrangé. Shi Yi accepte car elle est folle amoureuse de Sheng Chen et l'aide à gérer l'entreprise familiale.
    Car Shi Yi, contrairement à Sheng Chen, se souvient de leur vie passée.

    Parce que j'ai bien aimé Bai Lu dans The Legends et Ren Jia Lun dans The Lost Tomb 2 et que j'ai une tonne de dramas avec eux à voir absolument dans ma wishlist. Puis j'aime bien les histoires de réincarnation quand c'est bien fait. J'espère que je me prendrais au jeu du drama.

    ¤ The Oath of Love // drama chinois // Drame/Romance // Avec Yang Zi/Xiao Zhan // 30 X 45 mins

    À la veille de l'obtention de son diplôme universitaire, le père de Lin Zhi Xiao se fait hospitaliser pour un cancer l'entraînant à abandonner les possibilités d'emploi à l'étranger et à rompre avec son petit ami. Tous ses espoirs et ses rêves d'avenir sont alors anéantis.
    Au même moment, Gu Wei, le médecin traitant de son père, entre dans sa vie.

    Bon... en espérant que cette fois-ci soit la bonne car depuis le temps qu'on l'attend ce drama... Alors oui, pour ma part, c'est principalement pour retrouver Xiao Zhan car je n'ai encore jamais rien vu avec Yang Zi bien que j'ai 4 dramas à voir avec elle dans ma wishlist. Par contre, je vais très certainement attendre la fin de sa diffusion pour le lancer car je pense bien enchainer tous les épisodes, en espérant ne pas être déçue bien sûr.

    Et vous ? Quels dramas à venir vous font envies ? 


    1 commentaire
  • Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     Bien le bonjour ! On se retrouve aujourd'hui pour le journal de visionnage de juillet/août et autant vous dire qu'entre lui et la rédaction du bilan lecture, j'ai pas chômé cet été ! Je me demande même où est-ce que j'ai bien pu trouver le temps de voir tout ça (et de lire tout ça, vous verrez) alors que je bossais mon rapport de stage et que je suis partie deux semaines et demie en Bretagne... Enfin bref, ce sont donc 4 séries en cours, 6 dramas terminés, une émission de kpop et 2 séries abandonnées que je vous présente ici. Rassurez-vous, pour les autres bilans à suivre, je reviendrais à la bonne vieille formule de un par mois donc normalement, ils seront moins longs.

    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     

     

    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     ¤ Flash ****** série américaine 2014 // SF/fantastique // avec Grant Gustin/Candice Patton/Carlos Valdes // S4 1/23 ep // Netflix

    Barry Allen est un jeune scientifique travaillant pour la police de Central City. Un jour, frappé par un éclair provoqué par l'explosion d'un accélérateur de particules dans les laboratoires S.T.A.R Labs de Harrison Wells, il sombre dans le coma pendant neuf mois. À son réveil, il découvrir qu'il peut courir à des vitesses surhumaines et guérir de façon accélérée. avec l'aide de ses nouveaux amis, Barry utilise sa vitesse pour combattre le crime et trouver d'autres personnes comme lui, des méta-humains. 

     Il y a un moment que j'avais envie de reprendre les séries de DC Comics qui englobe Arrow et tout le reste. Si j'ai fini par laisser tomber Arrow vers la saison 4 (il me semble), pour The Flash, c'est une autre histoire car j'ai toujours aimé l'ambiance, les personnages et le rythme des épisodes. J'en suis à la saison 4 pour le moment et j'espère avoir le temps d'être à jour d'ici la fin de l'année. J'aime vraiment beaucoup le trio Barry/Cisco/Caitlin et je l'ai toujours dis, Cisco est mon personnage préféré de The Flash. C'est typiquement le genre de série qui ne fait pas vraiment réfléchir hormis le fait qu'il faut penser à passer d'une série DC à l'autre lorsqu'il y a des épisodes crossover. J'ai adoré l'épisode spéciale musicale aussi et le final de la saison 3 qui me donne vraiment envie de poursuivre avec la saison 4.

    ¤ Mokomi ****** série japonaise 2021 // vie sociale // avec Koshiba Fuka // 2/8 ep

    Depuis sa plus tendre enfance, Shimizu Mokomi est capable de ressentir les émotions des choses inanimées. De ce fait, elle a toujours été considérée comme bizarre et s'est petit à petit renfermée sur elle même, refusant finalement d'aller à l'école. Après avoir fini le lycée en enseignement à distance, elle travaille désormais au contrôle qualité dans une usine. Le jour de son vingtième anniversaire, son grand-père maternel Suda Kan réapparait alors qu'il n'avait plus donné de nouvelles depuis des années à cause d'une dispute avec la mère de Mokomi.

     C'est une des productions japonaises de cette année qui me faisait le plus envie et les deux premiers épisodes me confirment que c'est un drama très mignon, avec une ambiance chaleureuse, une réalisation magnifique et un casting qui fonctionne très bien. J'ai été agréablement surprise par la qualité des effets spéciaux lorsque les objets s'animent pour communiquer avec Mokomi. J'ai hâte d'avancer pour en apprendre plus sur cette famille et j'espère un vrai coup de cœur pour ce drama.

    ¤ Children of Nobody ****** série coréenne 2018 // Drame/Thriller // avec Kim Sun A/Lee Yi Kyung/Nam Gyu Ri/N // 4/16 ep

    Cha Wu Gyeong est une conseillère pour enfants qui travaille dans un centre. Sa vie semble parfaite puisqu'elle aime son travail, qu'elle est mariée à un homme doux et attentionné puis qu'elle est enceinte de son deuxième enfant. Cependant, sa vie bascule brusquement le jour ou elle est impliquée dans un accident. Wu Gyeong, un détective passionné, fait sa connaissance en enquêtant sur une affaire qui la lie à un suspect. Tous deux tentent de résoudre une série de meurtres qui seraient liés à des enfants ayant été négligés. 

     Enfin, j'ai avancé dans ce drama où j'en étais restée au premier épisode pendant longtemps car je ne me sentais jamais dans l'humeur de le poursuivre. C'est un drama qui aborde des sujets très dures voyez-vous et si vous n'êtes pas dans le bon mood, ça peut être compliqué de l'apprécier à sa juste valeur. J'ai tout de suite été charmé par les personnages, les connexions qui se font entre eux et la façon dont on apprend à les connaître. Certes, aucun de notre quatuor principal ne semble être heureux de sa vie (l'héroïne en tête) mais ils font avec, ils avancent et cette affaire morbide est parfaite pour leur faire penser à autre chose. Le fait que tout tourne autour des enfants rend l'histoire encore plus dramatique et je tire mon chapeau au casting des enfants qui sont très touchants dans leurs rôles pas faciles en plus de cela. Grosse surprise également sur l'acting de N, membre des VIXX et qui est l'une des principales raisons pour lesquelles je voulais voir ce drama. Son personnage est tellement différent de l'image qu'il nous donne dans VIXX, tellement ambigüe et mystérieux que je ne peux qu'applaudir sa performance qui est tout aussi magistrale que ces collègues acteurs ! Enfin, là aussi, c'est un drama que j'ai d'autant plus hâte de poursuivre non seulement pour l'enquête, mais aussi pour l'évolution des personnages.  

    ¤ Nirvana In Fire ****** série chinoise 2015 // historique // avec Hu Ge/Wang Kai/Liu Tao // 7/ 54 ep // Viki

    Ce drama est l'adaptation du roman éponyme de l'auteur Hai Yan.

    Alors que le prince Qi repoussait les envahisseurs du nord grâce à son armée, il fut faussement accusé de haute trahison. Par ordre impérial, les 70 000 soldats de l'armée Chi Yan sont annihilés par leur propre camp sur les terres glacées de Meiling. Bien qu'il fut gravement blessé, le jeune Lin Shu, fils d'un loyal général du prince Qi, échappa miraculeusement au massacre grâce à la dévotion de son père. Grâce à l'appui de l'omniscient Hall Lang Ya, il renaît sous le nom de Mei Chang Su et devint le chef de l'alliance Jiang Zuo, la secte la plus importante de tout le Jianghu. Douze ans après, Mei Chang Su revint sous le faux nom de Su Zhe dans la capitale Impériale où il choisit de devenir le stratège de son ami d'enfance, le prince Jing, fils mal-aimé de l'empereur de Da Liang. Lancé sur l'ultime chemin de la vengeance, il déclencha alors une bataille cruelle et invisible dans le but de révéler au grand jour les crimes inavouables de chacun, et réparer les injustices dont l'armée Chi Yan fut victime.

     Eh oui, c'est un sans faute pour mes séries en cours en ce moment ! Que des coups de cœur et des scénarios très différents les uns des autres. Nirvana In Fire est l'un des dramas que m'a sélectionné Mila pour notre challenge "avoir le plus de coup de cœur en visionnant les dramas choisis par l'autre". Mila connaît bien mes goûts maintenant, à force d'échanger et pour le moment, j'apprécie beaucoup celui-ci. Je n'ai pas encore le coup de cœur espéré car il y a quelques longueurs mais rien de bien méchant et l'histoire et les personnages sont tellement prenants que je frôle ledit coup de cœur. J'adore le trio principal et j'espère que le prince Jing finira par reconnaître son ami d'enfance à travers le stratège Mei Chang Su avant qu'il ne soit trop tard parce que cette amitié me fend le cœur. Mei Chang Su est d'ailleurs un personnage principal à la fois charismatique, attachant mais aussi cruel et impitoyable avec ses ennemis comme lui fera remarquer le prince Jing justement. C'est un personnage complexe qu'on ne peut qu'aimer mais dont nous sommes obligé de reconnaître des défauts qui ne le rend que plus humain. Encore une fois, j'ai vraiment hâte de suivre l'évolution des personnages. 

    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     

     

    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     ¤The Rebel Princess ****** série chinoise 2021 // historique/politique/romance // avec Zhang Zi Yi/Zhou Yi Wei // 68 épisodes // Viki

    La jeune et naïve Wang Xuan, fille du Premier ministre, se voit contrainte par son père de se marier au général Xiao Qi. Le soir de leur mariage, Xiao Qi quitte la capitale. Sur le chemin, elle se fait kidnapper par le prince He Lan afin de se venger de Xiao Qi. Sans le savoir, c'est cet évènement qui va rapprocher le jeune couple marié. Alors que Wang Xuan et Xiao Qi tombent amoureux l'un de l'autre, ils se retrouvent séparés à cause de la lutte pour le pouvoir entre les clans Wang et Xie. Tandis que la guerre approche, ils n'auront pas d'autres choix que de surmonter les différentes épreuves dans l'espoir de se retrouver un jour.

     J'ai terminé ce drama en avance rapide car je lui trouvais pas mal de longueur dans sa deuxième moitié. Pour autant, j'ai vraiment beaucoup aimé le couple principal et la majorité des personnages. Il y avait une très bonne alchimie entre les deux acteurs principaux. Je sentais l'ambition du scénario et l'envie de vouloir réaliser un bon drama avec une magnifique photographie et une réalisation qui me donnait envie de faire régulièrement des captures d'écrans. Mais il y avait trop de longueurs qui rendaient le rythme des épisodes variable et pas forcément fluide. En particulier entre deux complots, le temps que tout le monde se remette de ses émotions. C'est vraiment dommage parce que je reste sur un très bon souvenir du reste et sans ces longueurs, le drama aurait pu être un vrai coup de cœur pour moi.

    ¤ Meitantei no okite ****** série japonaise 2009 // parodie policier // avec Matsuda Shota/Kashii Yu/Kimura Yuichi // 10 épisodes // anime-ultime.net

    Meitantei no Okite est un drama parodiant les dramas et romans policiers. C'est ainsi que Tenkaichi Daigoro, un détective, beau gosse, arrive sur les scènes de crimes et formule des hypothèses plutôt farfelues avant de trouver LA révélation et ensuite trouver le coupable. La jeune recrue de la police, Fujii Mana, tombe follement amoureuse de ce dernier, même si elle est là pour apprendre les ficelles du métier. Quant à Okawara Banzo, chef de police, sert de faire-valoir à Tenkaichi, il s'applique à ne pas résoudre les enquêtes.

     Je n'y pensais pas une seule seconde en commençant cette parodie mais ce fut un grand coup de cœur pour moi ! J'ai pris un véritable plaisir à suivre ce drama complètement déjanté et à retrouver cet humour bien japonais. Je ne le conseillerais pas à quelqu'un qui n'a pas l'habitude des drama japonais, ni à leur humour complétement burlesque, mais dans le cas contraire, lancez-vous ! Encore plus si de base, vous aimez les dramas policiers car il joue forcément sur les codes, à tel point que ça en devient ridicule et c'est ce qui rend cette parodie si réussie. D'un autre côté, on prête encore plus à ce genre de cliché quand on regarde une série policière lambda ensuite.  Même la fin est réussie et à réussie à me surprendre tellement on est dans l'absurde le plus total. Le seul petit reproche que j'aurais à faire serait peut-être le manque d'intelligence du héros, même si je comprends totalement pourquoi les scénaristes le voulait ainsi.

    ¤ Chicago Typewriter ****** série coréenne 2017 // historique/fantastique // avec Yu Ah In/Im Su Jeong/Ko Kyoung Pyo/Kwak Si Yang // 16 ep // Netflix

    Seo Hwi Yeong, Ryu Su Yeon et Shin Yool sont 3 amis qui vécurent dans les années 30 sous l'occupation japonaise en Corée. Ils étaient des révolutionnaires  pour rendre à leur pays sa liberté. En 2017, Han Se Ju est un écrivain de renom, idolâtré par des milliers de fans à travers le monde. Parmi eux Jeon Seol est certainement la plus grande fan de Se Ju parmi tous. Tous deux doivent faire fassent aux souvenirs de leur vie passé et rencontreront le fantôme de Shin Yool qui cherche la vérité sur sa mort.

    Même si j'ai adoré les deux derniers épisodes de ce drama et le trio principal, ce n'est pas pour autant un coup de cœur pour la simple et bonne raison que je m'attendais depuis le début à la résolution de la mort de Shin Yool. Certes, je me suis énormément attachée à ce personnage qui est celui que j'ai préféré, et bien que j'espérais le contraire, j'avais deviné très vite le pourquoi de sa mort. D'un autre côté, je suis heureuse que le personnage n'est pas viré au pire de ce que je m'attendais et la toute dernière scène me donne de l'espoir sur ce qu'il adviendra finalement d'eux. Je veux dire, en plus du fait que cette scène rend le personnage de Shin Yool encore plus cool et intéressant qu'il ne l'était déjà. Le drama souffre aussi malheureusement de quelques longueurs qui m'a obligé à le terminer en avance rapide et en sautant des passages mais je voulais absolument voir la conclusion de Shin Yool et l'évolution de son amitié avec Han Se Ju et Jeon Seol. De plus, le fait que le drama tourne autour des métiers du livre et de l'écrivain est aussi une très bonne raison pour laquelle vous devez le voir avec le fait qu'il possède une réalisation absolument sublime et que les décors des scènes du passés retranscrivaient très biens l'ambiance des années 30 en Corée. 

    ¤ Koshonin ****** série japonaise 2008 // thriller // avec Yonekura Ryoko // 8 ep // anime-ultime.net

    Au Japon les crimes violents sont en augmentation. Une équipe existe dans l'unique but de négocier avec les preneurs d'otages pour assurer la sécurité des victimes. Usagi Reiko est la seule femme à en faire partie et tente de prouver sa place dans une société machiste.

     J'ai bien aimé mais sans plus ce court drama japonais. Usagi Reiko est un personnage auquel on ne peut que s'attacher, avec un passé difficile et mystérieux que l'on apprend à démêler petit à petit. Le drama passe un fort message sur la place de la femme et la justice au Japon. Usagi doit se battre plus que les autres membres masculins de son équipe pour prouver qu'elle a les capacités d'en faire partie. Le dernier épisode me donne toutefois envie de voir la saison 2 car ses collègues évoluent finalement avec elle et je veux voir jusqu'à quel point ils sont prêts à lui faire confiance.


    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     ¤ Be Loved in House : I Do ****** série taïwanaise 2021 // Boys Loves // avec Aaron Lai/Hank // 12 eps // Viki

    Fondée il y a une dizaine d'années et spécialisée dans la création de bijoux, Seisei Studio, une entreprise anciennement prospère, est au bord de la faillite. Talentueux et excellent dans la gestion d'entreprise, Jin Yu Zhen en devient le nouveau directeur. Il exige de ses employés le respect d'une seule règle : aucune romance au bureau, de quelques façons que ce soit. Sera renvoyée toute personne qui enfreindra cette règle. Choqués, ses employés décident de ne pas le laisser s'en tirer avec cette idée ridicule. Pour faire en sorte que Yu Zhen abolisse cette règle, ces derniers élaborent un plan et demandent à Shei Lei, un employé, de se rapprocher de lui afin de lui soutirer des informations sur sa vie amoureuse et d'y trouver une faille. Mais au fur et à mesure de leurs rencontres, Shei Lei se retrouve pris à son propre piège.

     Ce drama ne casse pas trois pates à un canard, il a un scénario tout à fait classique pour un BL, il ne propose rien d'innovant non plus mais allez savoir pourquoi, plus j'y pense et plus je suis surprise d'à quel point je l'ai aimé. Je ne suis pas très romance, ni comédie mais là, j'étais à fond avec les personnages et je pense vraiment que l'alchimie entre les acteurs y est pour beaucoup. Ce sont 12 épisodes très bien rythmés, sans temps mort, avec une vision sur l'amour qui me plait beaucoup. Les trois couples présentés ici m'ont tous touché d'une façon différente. J'ai beaucoup aimé aussi la vision du barman qui confi à son petit-ami qu'il a dû passer sa vie à cacher son homosexualité et que maintenant que le mariage pour tous est possible à Taïwan, il n'a jamais songé réellement à se marier et à se poser avec quelqu'un à cause de ça. J'ignore si le drama se veut optimiste à ce sujet, mais il m'a donné l'impression que depuis que la loi est passée à Taïwan, les taïwanais sont plus ouverts sur le mariage pour tous qu'en France. En tout cas, c'est un vrai bijou que je vous conseille absolument.

    ¤ Kingdom: Legendary War ****** émission de kpop coréenne // survival // présenté par TVXQ // 10 ep // Viki

    Kingdom est une émission survival qui consiste à désigner le meilleur groupe de kpop masculin grâce à des prestations incroyables. Six groupes sont en compétition : The Boyz, Ateez, Stray Kids, SF9, Ikon et BtoB. L'émission fait suite à Queendom, son équivalent pour les groupes féminins.

     Normalement, chaque été avec une de mes voisines, on se fait un drama ensemble. Cette fois-ci, je lui ai proposé de regarder ce survival puisqu'elle n'a jamais regardé ce type d'émission et qu'elle est fan de base de Ateez, Stray Kids, Ikon et BtoB en plus du fait que cela lui permettait de ce mettre à jour sur les nouveautés. L'émission nous a donné envie de suivre les six groupes de plus près, notamment The Boyz et SF9 que l'on connait moins. Pour ma part, hormis Ikon et BtoB, je n'étais pas vraiment familière avec les autres groupes, bien que je connaissais leurs réputations et quelques titres mais ça s'arrêtait là. Nous avons aimé suivre les performances et leurs coulisses et mais bien sûr, le suspens sur le résultat final n'était pas vraiment présent. Hormis le fait que je connaissais à l'avance le gagnant contrairement à ma voisine, je me doutais de base, dès la diffusion de l'émission, qui gagnerait par sa popularité.

    ¤ Young Royals ****** série suédoise 2021 // BL/comédie // avec Edvin Ryding/Ingela Olsson/Pernilla August // 6 ep // Netflix

    Quand le prince Wilhelm arrive dans le prestigieux internat d'Hillerska, il y voit enfin l'occasion de découvrir qui il est vraiment et le genre de vie qu'il souhaite mener. Wilhelm se prend a rêver d'un futur où il jouirait d'une pleine liberté et d'un amour inconditionnel, dégagé de toute obligation royale. Mais quand il se retrouve soudainement premier dans l'ordre de succession au trône, le dilemme prend une toute autre ampleur et il lui faut choisir entre son amour et son devoir.

     Je reste mitigé sur cette série suédoise. Bien que j'ai aimé suivre le couple principal et découvrir l'univers de l'histoire, j'ai trouvé le ton très classique. Il n'y a rien de bien original malgré le résumé qui promettait un contexte différent de ce que l'on a l'habitude de voir dans les boys loves. Dommage donc mais le dernier épisode me donne quand même envie de voir la saison 2 et d'espérer un happy ending pour nos deux héros. On retrouve également pas mal de stéréotypes des séries scolaires même si certains ados sont assez touchants.

    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     

     

    Journal de visionnage Juillet/Août 2021

     ¤ Arrow ****** série américaine 2012 // action-mystère // avec Stephen Amell/David Ramsey/Felicity Smoak // S3 // Netflix

    Après un violent naufrage, le jeune milliardaire et playboy Oliver Queen, porté disparu et présumé mort depuis cinq ans, est découvert vivant sur une île isolée dans la mer de Chine. Quand il rentre chez lui, à Starling City, sa mère dévouée Moira, sa sœur bien-aimée Thea et son meilleur ami Tommy l'accueillent chez lui, mais ils sentent qu'Oliver a changé. Ils ignorent qu'il est devenu le justicier Green Arrow dans le but de venger son père en sauvant sa ville.

    Je l'ai mis dans "abandon" mais en vrai, je sais que je vais le reprendre un jour, peut-être très bientôt même. Le problème que j'ai avec cette série, c'est que je n'arrive pas à me décider parce que voyez-vous, pour ne pas être originale, j'ai un gros crush sur le personnage de Felicity qui est mon préféré parmi tous ceux de l'univers des série DC Comics (avec Cisco donc). Donc là il est abandonné mais disons plutôt qu'il est en pause parce que d'autres trucs me font plus envies en ce moment mais je sais que je vais le reprendre car j'ai envie de voir la fin de la série un jour.

    ¤ Beyond Evil ****** Drama coréen 2021 // Policier // avec Shin Ha Gyun/Yeo Jin Goo/Choi Sung Eun // 7/16 épisodes // sur VIKI

    Il y a 20 ans, à Manyang, plusieurs cas de meurtre non résolus ont eu lieu. Lee Dong Sik est un ancien inspecteur de police efficace. Il est maintenant dans un petit poste de police à Manyang où il fait toutes les corvées du poste. Han Ju Won est un inspecteur d'élite, qui est transféré au poste de Manyang. Son père est le chef de la police nationale. Ju Won devient le chef et le partenaire de Dong Sik. Pour pouvoir arrêter le tueur en série, Dong Sik et Ju Won décident d'unir leurs forces et d'essayer d'arrêter le tueur en série.

    J'ai déjà expliqué en long en large et en travers ce qui a fait que pour moi, ce fut une déception ce drama. Je vous envois donc sur ma chronique accessible sur le lien du titre si vous voulez en savoir plus.

    Et vous ? Qu'avez-vous en juillet et en août ? Que pensez-vous de ces séries ?


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires